La Liberté

25.04.2019

Retour à la case départ pour les fresques endommagées du Moderne

Fresques détruites à 80%, dans le bâtiment du Moderne. © La Liberté
Fresques détruites à 80%, dans le bâtiment du Moderne. © La Liberté

GCH

Tout est à refaire pour les fresques du Moderne à Bulle. Le Tribunal fédéral jugeant irrecevable le recours du propriétaire, le dossier retourne à la préfecture qui devra se prononcer sur les réparations à effectuer.

Le Tribunal fédéral a jugé irrecevable le recours du propriétaire du bâtiment du Moderne à Bulle et de ses fresques, selon un arrêt communiqué ce matin. Michel Acquaroli s’était opposé à une décision du Tribunal cantonal qui renvoyait la cause au préfet de la Gruyère.

En février dernier, les juges cantonaux avaient en effet décidé que la préfecture devait mener une instruction complémentaire et une nouvelle décision en matière de rétablissement de l’état de droit fondée sur l’état actuel des fresques réalisées par les artistes gruériens Jacques Cesa et Massimo Baroncelli. Pour rappel, ces fresques ont été à plusieurs reprises endommagées.

> Article complet à lire dans La Liberté du vendredi 26 avril 2019

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00