La Liberté

07.12.2021

Bientôt la retraite à 62 ans pour les policiers

L’âge de la retraite pour les policiers, les agents de détention et les gardes-faune passera de 60 à 62 ans dès l'an prochain. © Alain Wicht
L’âge de la retraite pour les policiers, les agents de détention et les gardes-faune passera de 60 à 62 ans dès l'an prochain. © Alain Wicht

NM

Partager cet article sur:

En lien avec la réforme de la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat de Fribourg (CPPEF) votée l’an dernier, l’âge de la retraite pour les agents de la force publique passera de 60 à 62 ans dès l'an prochain.

Pour rappel, la réforme de la CPPEF implique des conditions particulières pour les policiers, les agents de détention et les gardes-faune. En effet, ceux-ci bénéficient d’un statut spécial: en raison des risques liés à leurs professions, ils ont l’obligation de prendre leur retraite à 60 ans. Mais cette question était restée en suspens depuis la votation organisée en novembre 2020. Or, le Conseil d’Etat vient enfin d’adopter une ordonnance fixant les nouvelles conditions de retraite pour ces collaborateurs.

Dès l’an prochain, l’âge limite de départ à la retraite pour cette catégorie du personnel sera ainsi fixé à 62 ans (avec néanmoins la possibilité de prendre une retraite flexible dès 60 ans). En échange, l’Etat-employeur s’engage à financer à hauteur de 85% le versement sur le compte LPP d’un capital permettant de compenser la diminution du taux de conversion entre 62 et 65 ans. A relever que l’avance AVS ne se montera plus qu’à 90% de la rente maximale. Mais dans un communiqué de presse, le Gouvernement précise: «Pour compenser cette réduction, l’Etat-employeur versera un capital complémentaire correspondant aux 10% de la rente maximale AVS versée entre 62 et 65 ans».

Ces conditions s'appliqueront aux agents âgés de moins de 45 ans au 1er janvier 2022 ou à ceux qui ont été engagés à partir du 1er janvier 2019. En effet, au moment de l’entrée en vigueur de la réforme au mois de janvier, ces derniers ne bénéficieront pas comme les autres de mesures transitoires et compensatoires. A noter que le Conseil d’Etat a décidé de considérer également les convoyeurs comme des agents de la force publique, et cela dès l’année prochaine. Il précise toutefois: «Les convoyeurs âgés de plus de 45 ans au 1er janvier 2022 bénéficieront des mêmes conditions que ceux de moins de 45 ans ou engagés dès le 1er janvier 2019».

La Fédération des associations des services publics (FEDE) et le Syndicat des services publics (SSP) se montrent globalement satisfaits de ces dispositions, remarquant que leurs revendications ont été entendues, du moins en partie. La FEDE souligne: «L’Etat se montre sage en mettant sur la table un financement équivalent à celui annoncé dans le message accompagnant la réforme de la loi sur la caisse de pension». De son côté, le Syndicat des services publics relève: «Les propositions portées, notamment, par le SSP ont permis d’augmenter la participation annuelle de l’Etat de Fribourg de quelque 340'000 francs». 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00