La Liberté

Contrôle rétroactif des communes pas nécessaire

Malgré les malversations commises par l'ex-boursier de Belfaux, le Conseil d'Etat fribourgeois estime que le cas est «important mais isolé» et qu'il ne justifie pas de contrôle rétroactif des comptes communaux pour l’ensemble des communes.

Les malversations de l'ancien boursier de Belfaux avaient grevé les finances de la commune à hauteur de 6 millions de francs. © Lib/Alain Wicht
Les malversations de l'ancien boursier de Belfaux avaient grevé les finances de la commune à hauteur de 6 millions de francs. © Lib/Alain Wicht

ATS

Publié le 24.01.2022
Partager cet article sur:

Les nouveaux outils vont permettre de réduire au maximum le risque d'irrégularités, a-t-il indiqué dans un rapport publié lundi. Les communes qui ont des doutes doivent procéder à des contrôles supplémentaires.

Le rapport fait suite à un postulat du 19 août 2020. Christian Ducotterd (ex-député centriste) et Philippe Demierre (ex-député UDC devenu conseiller d'Etat) s’inquiétaient du fait que malgré les mesures et contrôles mis en place par l'exécutif communal, la commission financière, l'organe de révision mandaté et le Service des communes, des malversations financières ont été découvertes au sein des communes.

Le gouvernement a rappelé que le Conseil communal est responsable de la surveillance de l’activité du personnel communal et que ce lien de proximité dans l’activité quotidienne constitue la meilleure garantie de découvrir des erreurs, qu’elles soient intentionnelles ou pas.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00