La Liberté

22.07.2021

Interdiction de naviguer prolongée sur les lacs de Neuchâtel et de Morat

L'interdiction de naviguer est prolongée jusqu'à nouvel avis sur les lacs de Neuchâtel et de Morat ainsi que sur le canal de la Broye. © La Liberté
L'interdiction de naviguer est prolongée jusqu'à nouvel avis sur les lacs de Neuchâtel et de Morat ainsi que sur le canal de la Broye. © La Liberté

MT

Partager cet article sur:

L'interdiction de naviguer est prolongée jusqu'à nouvel avis sur les lacs de Neuchâtel, de Morat et sur le canal de la Broye. Pour les lacs de la Gruyère et de Schiffenen, la situation permet une levée immédiate de cette interdiction.

Après une nouvelle évaluation des risques en concertation avec les spécialistes du domaine lacustre et sur proposition de l’Organe cantonale de conduite, le Conseil d’Etat fribourgeois a décidé de prolonger jusqu’à nouvel avis l’interdiction de naviguer sur les lacs de Neuchâtel, de Morat et sur le canal de la Broye. Il est par contre à nouveau possible dès aujourd’hui de naviguer sur les lacs de la Gruyère et de Schiffenen.

Malgré une lente décrue des lacs, les dangers aux abords des rives et berges restent bien présents pour toute forme de navigation (bateaux, kitesurf, planches à voile, canoës, etc.). «De plus, les vagues qui seraient générées par ce trafic pourraient créer des dégâts supplémentaires sur les rives et dans les ports, ainsi que de nouvelles inondations d’habitation», indique l’OCC dans un communiqué.

Cette interdiction ne s’applique pas aux pêcheurs professionnels (bouée jaune), aux entreprises d’extraction de gravier dans le cadre de leur activité, aux sociétés de sauvetage, police du lac, pompiers et Service de la forêt et de la nature (missions de surveillance et interventions), aux mécaniciens (dépannages ou réparations).

En vigueur depuis le 16 juillet, l’interdiction a bien été respectée, indique l’OCC. «Seules trois dénonciations ont été transmises à l’autorité compétente pour non-respect de cet arrêté. Plusieurs rappels à la loi ont également été faits aux personnes tentant de pratiquer du kitesurf ou encore du stand up paddle sur les plans d’eau».

Bien que le soleil soit présent, l’OCC rappelle également que la prudence reste de mise pour la population. «Un danger réel de chute d’arbres subsiste dans les zones forestières inondées, en particulier lors d’épisodes venteux. En raison des risques de blessures ou de noyade (vagues, courants, passerelles et chemin inondés, obstacles, etc.) et de problèmes liés à l’évacuation des eaux usées, la baignade est déconseillée, voire interdite par endroits». Il est recommandé à la population de rester à distance des rives des lacs et cours d’eau et d’éviter toutes activités de plaisance sur les lacs et à leurs abords. En raison de problèmes d’évacuation des eaux usées et de risques de blessures, la baignade est vivement déconseillée. Les propriétaires de bateau doivent contrôler les fixations des bâches et vérifier les amarrages, afin que la longueur des cordes soit adaptée au niveau de l’eau.
 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00