La Liberté

27.02.2019

Le capricorne asiatique est totalement éradiqué

Le capricorne asiatique est considéré comme un insecte particulièrement nuisible (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le capricorne asiatique est considéré comme un insecte particulièrement nuisible (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

ATS

Après des années de lutte, le capricorne asiatique a disparu du canton. L'insecte, qualifié de très dangereux selon l’ordonnance sur la protection des végétaux, avait été repéré dès 2011 à Brünisried, puis en 2014 à Marly.

L'annonce officielle de la fin du capricorne asiatique est intervenue mercredi à Marly, en présence notamment du conseiller d'Etat Didier Castella, de la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts (DIAF). Elle s'est accompagnée d'une visite sur le terrain sous la houlette du Service des forêts et de la faune.

Les coûts externes à la charge de l'Etat de Fribourg se montent à près de 2,4 millions de francs pour Marly, 234'380 francs pour Brünisried, soit un total de 2,62 millions. Une fois déduites les subventions fédérales, la somme nette pour le canton atteint 1,66 million.

La Confédération a mis la main au porte-monnaie du fait initialement de l’existence de forêts protectrices dans le périmètre de lutte, puis en raison de l'adaptation de la loi fédérale sur les forêts.

Organisme nuisible

Le capricorne asiatique est un insecte originaire de l'est de l’Asie qui colonise les arbres feuillus sains. Il peut leur infliger de sérieux dommages et causer leur mort. Les cantons ont l'obligation de lutter contre cet insecte de l'ordre des coléoptères, la stratégie fédérale étant l’éradication de l'organisme nuisible.

Le plus gros foyer en Suisse avait été découvert en 2014 à Marly. Des mesures importantes ont alors été déployées par le canton, avec la commune de Marly, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). Elles ont impliqué l'abattage de nombreux arbres et des contrôles intensifs.

Ces derniers ont été effectués par des arboristes grimpeurs et des chiens renifleurs, tous spécialement formés. Ils se sont révélés extrêmement efficaces, dans la mesure où plus aucune trace n'a été observée depuis 2014. La Confédération impose de maintenir un contrôle intensif pendant quatre ans sans nouvelles découvertes.

Autre foyer en lien

Ce délai écoulé, il est possible de déclarer un foyer comme éradiqué. Un autre foyer, plus petit, avait été découvert à Brünisried en 2011 et éradiqué à fin 2017. Il est apparu en 2014 que ce foyer était lié à Marly, sachant que du bois contaminé avait été déplacé de Marly vers Brünisried, avant que les foyers ne soient connus.

Les contrôles ont pris fin aux deux endroits et le foyer de Marly est officiellement considéré comme éradiqué depuis la fin de l'an passé. Les mesures de prévention (interdiction de déplacer des bois, broyage obligatoire, restrictions de plantation) mises en place via une ordonnance cantonale, sont levées du coup.

Le canton de Fribourg ne compte plus aucun foyer de capricorne asiatique connu. Face à cette situation inédite à gérer, beaucoup de choses ont été apprises, qui pourront servir à la lutte dans d’autres foyers de capricorne asiatique.

Par ailleurs, le canton entend remercier les habitants de Marly de leur collaboration. C'est pourquoi il offrira aux propriétaires de parcelles situées dans la "zone noyau" qui le souhaitent un arbre fruitier qui sera planté gratuitement.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00