La Liberté

21.11.2018

Le référendum contre l'extension des horaires est lancé

En 2009, l’ouverture des commerces jusqu’à 17h le samedi avait été refusée par 57,7% de la population fribourgeoise. © Keystone
En 2009, l’ouverture des commerces jusqu’à 17h le samedi avait été refusée par 57,7% de la population fribourgeoise. © Keystone

NM

Le référendum contre l’ouverture des commerces jusqu’à 17h le samedi, contre 16h actuellement, est officiellement lancé. Les opposants ont jusqu’au 31 janvier prochain pour recueillir 6000 signatures.

Début octobre, par 68 voix contre 28 (5 abstentions), le Grand Conseil avait validé une modification de la loi sur l’exercice du commerce repoussant la fermeture d’une heure, faisant suite à une motion des députés Stéphane Peiry (udc, Fribourg) et Laurent Dietrich (pdc, Fribourg). Une décision combattue aujourd’hui par une coalition composée des syndicats Unia et Syna, du Parti socialiste fribourgeois, de la Jeunesse socialiste fribourgeoise et du parti Solidarités.

Mercredi matin, ceux-ci ont présenté leurs arguments lors d’une conférence de presse. «Dans le canton de Fribourg, le secteur de la vente ne dispose d’aucune convention collective de travail. C’est pourtant un secteur soumis à une vraie précarisation», rappelle Armand Jaquier, secrétaire régional d’Unia. «Nous ne voulons pas ouvrir la porte à une ouverture jusqu’à 17h qui mènerait ensuite à une ouverture jusqu’à 18h, puis à une ouverture dominicale. C’est un choix de société», ajoute Benoît Piller, président du Parti socialiste fribourgeois.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00