La Liberté

18.11.2019

Quatre cantons et l'armée à la rescousse après la pollution du Tiguelet

Le diesel est visible dans les cours d’eau susmentionnés et des odeurs sont perceptibles. © Police cantonale Fribourg
Le diesel est visible dans les cours d’eau susmentionnés et des odeurs sont perceptibles. © Police cantonale Fribourg

AS

L'importante fuite d'hydrocarbures du 13 novembre sur le site des TPF est considérée comme «événement majeur» par l'Etat de Fribourg. Des appuis logistiques de quatre cantons et de l'armée ont été sollicités. Une plainte pénale est ouverte.

C’est sur son site internet, puis dans un communiqué envoyé tardivement à la presse, que l’Etat de Fribourg reconnaît l’ampleur de l’incident survenu le 13 novembre sur le site des Transports publics fribourgeois (TPF): un Organe cantonal de conduite (OCC) a dû être mis sur pied afin de gérer les conséquences de l’«importante fuite d’hydrocarbures».

Outre les sapeurs-pompiers, la protection civile, les Services de l’environnement, des forêts et de la nature ainsi que la police cantonale, le soutien de l’armée et des cantons de Berne, Thurgovie, Argovie et Zurich ont été sollicités, explique le canton de Fribourg.

Analyse d’impact «en cours»

«En l’état, le large dispositif mis en place a permis de contenir la pollution», relèvent les autorités. «Cinq canards et un poisson ont péri, tandis que plusieurs centaines de poissons ont été extraits et remis en eau claire en aval du secteur touché. L’analyse de l’impact à long terme est en cours et la renaturation du ruisseau du Tiguelet prendra plusieurs mois», est-il encore précisé.

Le Ministère public a ouvert une procédure pénale. 

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00