La Liberté

18.01.2019

Une unité de police pour désamorcer les risques d'actes violents

Une nouvelle Unité de gestion des menaces sera créée au sein de la Police cantonale. © Alain Wicht - archive
Une nouvelle Unité de gestion des menaces sera créée au sein de la Police cantonale. © Alain Wicht - archive

LIB

La Police cantonale fribourgeoise entend se doter d'une nouvelle Unité de gestion des menaces, dont la mission sera d'identifier les signes précurseurs de violence, d'évaluer le potentiel de risque et de désamorcer la menace.

Mis en consultation vendredi par le Conseil d'Etat, ce projet de gestion des menaces concrétise l'une des priorités de la politique de lutte contre la criminalité 2018-2021, souligne un communiqué de presse.

Le texte prévoit l'échange d'informations entre les différents partenaires susceptibles d'être confrontés à des individus potentiellement violents: les services de l'Etat et des communes, les autorités judiciaires ou encore les professionnels de la santé. Les associations poursuivant un but social, de prévention ou de soutien – ainsi que les associations religieuses – sont également concernées. La communication d'informations se fera sur une base volontaire et l'accès aux données sera très restreint.

 

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00