La Liberté

03.03.2016

Claude Masset est décédé

En 2006, lors du basculement à gauche de l’exécutif de la cité des Zaehringen, Claude Masset n’avait pas été réélu. © Alain Wicht/La Liberté (avril 2006)
En 2006, lors du basculement à gauche de l’exécutif de la cité des Zaehringen, Claude Masset n’avait pas été réélu. © Alain Wicht/La Liberté (avril 2006)

FM

L’ancien conseiller communal de Fribourg Claude Masset n’est plus. Il est décédé à 59 ans des suites d’une longue maladie. Membre du Parti libéral-radical, il a siégé à l’exécutif de la capitale cantonale durant 15 ans, de 1991 à 2006.

«Il s’en est allé mardi soir, des suites d’une longue maladie. Il avait d’ailleurs dû être hospitalisé au début de l’année. Il aurait eu 60 ans au mois de mai», témoigne Jean-Noël Gex, conseiller général libéral-radical de Fribourg, et ami de Claude Masset.

Ce dernier, fils de l’ancien conseiller d’Etat Ferdinand Masset, décédé en 2014 à l’âge de 93 ans, a donc baigné dans la politique dès sa jeunesse. En 1987, à l’âge de 31 ans, il entre au Grand Conseil fribourgeois, sous la bannière libérale-radicale. Il y siégera jusqu’en 1991, avant d’effectuer un second passage au parlement cantonal de 1997 à 2006.

En 1991, cet économiste qui travaille à cette époque au Secrétariat d’Etat à l’économie, est élu au Conseil communal de Fribourg, qui rassemble alors neuf personnes. Cinq ans plus tard, il en devient membre permanent (à plein-temps), un statut qu’il conserve en 2001, lorsque l’exécutif passe à cinq conseillers communaux professionnels. Le radical sera successivement à la tête des directions culture et tourisme, finances et informatique, puis édilité, sports et services industriels.

En 2006, lors du basculement à gauche de l’exécutif de la cité des Zaehringen, Claude Masset n’est pas réélu. Il va alors disparaître de la vie publique fribourgeoise, occupant toutefois dès 2011 la présidence du FC Central. «Il s’est beaucoup investi pour le club», souligne Jean-Noël Gex, responsable quant à lui du mouvement des juniors. Marié, sans enfant, Claude Masset laisse à ceux qui le connaissent un souvenir de loyauté. «Il était très loyal, c’était agréable de travailler avec lui», note le conseiller national PDC Dominique de Buman, qui a côtoyé le libéral-radical au Conseil communal de Fribourg, lorsqu’il était syndic.

Lisez d'autres infos régionales en cliquant ici

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00