La Liberté

21.09.2018

Il manipule son smartphone au volant: permis retiré

Utiliser son smartphone au volant n'est jamais une bonne idée. © DR
Utiliser son smartphone au volant n'est jamais une bonne idée. © DR

MRZ

Un automobiliste de 42 ans a été surpris par des policiers en train de consulter son téléphone alors qu'il roulait à 75 km/h à l'entrée d'un tunnel sur l'autoroute A1. Selon le Tribunal cantonal, cela justifie un mois de retrait de permis.

L'automobiliste a été condamné à 300 francs d'amende via une ordonnance pénale qu'il n'a pas contestée, bien qu'il ait été averti qu'une procédure administrative avait été ouverte contre lui.

Le 18 janvier 2018, il roulait à une vitesse de 75 km/h dans le tunnel du Gubrist lorsque des policiers en patrouille l'avaient vu dévier à plusieurs reprises de sa trajectoire. En le devançant, ils s'étaient rendus compte qu'il observait son téléphone portable en le manipulant de sa main droite, quittant la route des yeux par intervalles de 2 à 3 secondes.

Ce faisant, il a commis une infraction de gravité moyenne à la loi sur la circulation routière (LCR), a estimé la Commission des mesures administratives en matière de circulation routière du canton de Fribourg, qui lui a infligé un retrait de permis d'une durée d'un mois. En n'accordant pas suffisamment d'attention à sa conduite, l'homme a potentiellement mis en danger d'autres usagers de la route, et ceci dans un tunnel réputé pour ses bouchons et ses accidents, l'a sermonné la commission.

L'automobiliste fautif a contesté en vain cette sanction devant le Tribunal cantonal fribourgeois (TC), faisant notamment valoir qu'il attendait un message important, que la circulation était faible et fluide, et qu'il avait besoin de son permis de conduire pour des motifs autant privés que professionnels. Les juges l'ont débouté, rappelant qu'il n'avait pas contesté l'état de fait contenu dans le rapport de police à l'origine de sa condamnation par ordonnance pénale. Le comportement qui lui est attribué dans ce document est objectivement constitutif d'une infraction de gravité moyenne à la LCR, estime le TC. Or la sanction administrative prévue par la loi dans un tel cas de figure est un retrait de permis d'une durée minimale d'un mois, précisent les juges dans un arrêt publié sur internet.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00