La Liberté

19.01.2018

Pas de retour en arrière pour la hausse des taxes universitaires

Le Conseil d'Etat estime que la hausse des taxes prévues par le rectorat de l'Université de Fribourg est "acceptable". © Alain Wicht
Le Conseil d'Etat estime que la hausse des taxes prévues par le rectorat de l'Université de Fribourg est "acceptable". © Alain Wicht

ARM

Interpellé par trois députés sur la hausse des taxes de l'université, le Conseil d'Etat répond qu'il a déjà augmenté sa participation au budget de l'alma mater et que cette participation supplémentaire des étudiants est «acceptable».

Diverses questions ont été déposées par plusieurs députés l'automne dernier après l'annonce de la hausse des taxes semestrielles de l'Université de Fribourg. Kirthana Wickramasingam et Xavier Ganioz ont notamment interpellé le Conseil d'Etat sur sa participation, demandant s'il était envisageable d'augmenter la part de l'Etat dans le budget de l'alma mater.

La réponse relève que la participation du canton va passer de 95,5 millions en 2017 à 110 millions en 2022. «Cette augmentation substantielle ne suffit toutefois pas pour réaliser l'entier des objectifs de la planification pluriannuelle de l'Université», affirme le Conseil d'Etat dans sa réponse. L'institution doit donc aussi trouver d'autres sources de financement pour mettre sur pieds ses projets. «Le Conseil d'Etat a jugé qu'une augmentation de la taxe de 180 francs par semestre ne constituait pas un obstacle à l'accès libre aux études universitaires et qu'une telle participation supplémentaire des étudiants était acceptable», estiment les autorités cantonales dans leur réponse.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00