La Liberté

28.12.2018

Le calendrier scolaire de Cressier interpelle

En 2016, le cercle scolaire de la commune de Cressier, de tradition catholique a fusionné avec celui de Morat, d’obédience réformée. © Charles Ellena
En 2016, le cercle scolaire de la commune de Cressier, de tradition catholique a fusionné avec celui de Morat, d’obédience réformée. © Charles Ellena

NM

Les députés socialistes Rose-Marie Rodriguez et Philippe Savoy s’inquiètent du cas particulier que représente Cressier en matière de calendrier scolaire. Le Conseil d’Etat n’estime pas qu’un changement soit nécessaire.

Le calendrier scolaire fribourgeois comprend en effet quelques exceptions. Ainsi, les petits Moratois ont droit à un jour de congé fin juin le lendemain de la Solennité, c’est-à-dire la commémoration de la victoire des Suisses sur Charles le Téméraire en 1476. En revanche, ils ne sont pas dispensés de cours pour la Toussaint, l’Immaculée conception et la Fête-Dieu. La région de Chiètres a également droit à un calendrier spécial, inspiré du voisin bernois.

Mais Cressier représente un cas particulier. En effet, en 2016, le cercle scolaire de cette commune de tradition catholique a fusionné avec celui de Morat, d’obédience réformée. Dans une question adressée au Conseil d’Etat, les deux élus socialistes s’alarment: «A l’école primaire, les enfants de Cressier scolarisés à Cressier sont tenus de suivre le calendrier scolaire de la région de Morat, mais en plus, ils ont aussi congé le 1er novembre, le 8 décembre et le jeudi de la Fête-Dieu. Les autres élèves de Cressier, scolarisés à Morat, eux, se retrouvent avec le calendrier de Morat sans les fériés uniquement catholiques. Une telle différence de traitement nous interpelle».

Dans sa réponse, le Gouvernement cantonal précise: «Pour les élèves catholiques de Cressier scolarisés à Morat, il suffit aux parents d’annoncer l’absence de leur enfant; le congé catholique est accordé automatiquement. Cette mesure ne concerne que deux jours dans l’année scolaire: la Toussaint et l’Immaculée conception; le congé de la Fête-Dieu avait en effet été décidé pour tous les élèves de Cressier». Le Conseil d’Etat ajoute: «Sur les 8 élèves de Cressier qui sont scolarisés à l’école primaire de Morat, tous ne sont pas de religion catholique», plaidant pour maintenir la solution actuelle qu’il juge pragmatique.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00