La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le recensement des oiseaux d'eau révèle quelques surprises

Le recensement des oiseaux d'eau sur les lacs de Neuchâtel et de Morat a permis d'identifier des espèces rarement présentes en Suisse à cette période de l'année. Les oiseaux ont probablement été déportés par des tempêtes.

Nettes rousses en vol aux abords des roselières de Crevel, à l’ouest de Cheyres, sur la rive sud du lac de Neuchâtel. © Association de la Grande Cariçaie / Christophe Sahli
Nettes rousses en vol aux abords des roselières de Crevel, à l’ouest de Cheyres, sur la rive sud du lac de Neuchâtel. © Association de la Grande Cariçaie / Christophe Sahli

Thibaud Guisan

Publié le 10.12.2023

Dans l’ensemble, les effectifs de ce recensement effectué le 12 novembre ont été relativement faibles. Sur le lac de Neuchâtel, 59’252 oiseaux ont été comptabilisés, alors qu’ils étaient de 2’445 sur le lac de Morat. Les comptages des oiseaux au large du lac ont été difficiles en raison des vagues et des averses, indique l’Association de la Grande Cariçaie dans un communiqué.

Les Fuligules milouin et morillon forment toujours une grande part des effectifs, mais ont tous deux été inférieurs à leur moyenne des 5 dernières années. Ils étaient particulièrement peu présents sur le lac de Morat. La Nette rousse a été l’oiseau d’eau le plus abondant.

Certaines espèces ont montré une présence inattendue lors de ce comptage, par exemple certains limicol

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11