La Liberté

27.01.2020

Les élus broyards réclament une enquête

Inaugurée en octobre 2016, la nouvelle pisciculture du canton de Fribourg n'a jamais fonctionné depuis lors. © La Liberté
Inaugurée en octobre 2016, la nouvelle pisciculture du canton de Fribourg n'a jamais fonctionné depuis lors. © La Liberté

PC

Les députés broyards mettent en cause les chiffres autour de la pisciculture d'Estavayer et la gestion du dossier faite par le gouvernement. Ils demandent la création d'une commission d'enquête parlementaire (CEP).

Le Grand Conseil dira le 6 février prochain s’il veut créer une CEP pour investiguer sur la débâcle de la pisciculture d’Estavayer. Il statuera sur une demande des députés broyards. «Nous déplorons  l’inimaginable, l’inconcevable dans ce dossier, à savoir le manque de transparence sur les responsabilités et les conclusions quant aux coûts de remise en fonction de cette pisciculture», écrivent Nadia Savary-Moser (plr) et Eric Collomb (pdc) dans le dépôt de leur demande.

Les élus s’étonnent notamment qu’une somme de 1,5 million serait nécessaire pour redémarrer l’écloserie à poissons, alors qu’un accord entre l’Etat et les mandataires prévoit des dédommagements à hauteur de 200’000 francs.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00