La Liberté

26.03.2021

Des chiffres noirs malgré le coronavirus

Le ministre des Finances Georges Godel (à gauche) et le trésorier d’Etat Laurent Yerly ont présenté vendredi après-midi les comptes 2020 de l'Etat de Fribourg (photo d’archives). © Vincent Murith
Le ministre des Finances Georges Godel (à gauche) et le trésorier d’Etat Laurent Yerly ont présenté vendredi après-midi les comptes 2020 de l'Etat de Fribourg (photo d’archives). © Vincent Murith

NM

Partager cet article sur:

Malgré la pandémie de Covid-19, les comptes 2020 de l’Etat de Fribourg affichent un léger bénéfice de 800’000 francs pour un total des charges de quelque 3,937 milliards de francs, en hausse de 6,7% par rapport à l'exercice précédent.

Ces résultats ont été présentés vendredi après-midi lors d’une conférence de presse. Avant opérations de clôture, l’excédent de revenus atteint même 20,8 millions de francs, sachant que ce résultat comprend à la fois la constitution d’une provision de 85 millions de francs qui servira à court terme à faire face aux dépenses nécessaires pour lutter contre le virus et le prélèvement dans divers fonds d’un montant total de 65 millions de francs. Mais ce n’était pas gagné, sachant que les charges supplémentaires nettes en lien avec la crise sanitaire se sont élevées à 77,1 millions de francs, dont 24,4 millions pour les différentes mesures de soutien à l’économie et 31 millions pour soutenir les hôpitaux publics.

Alors comment le grand argentier Georges Godel a-t-il réussi le tour de force de maintenir le navire à flot pendant cette année particulièrement difficile? Ce n’est en tout cas pas à cause de la pandémie que la célèbre fortune nette de l’Etat de Fribourg a en partie fondu, passant de 1,11 milliard à 755 millions de francs. Mais bien à cause de la réforme de la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat de Fribourg, acceptée en novembre dernier en votation populaire, qui dans l’immédiat coûte 325 millions de francs au canton pour le financement des mesures transitoires et compensatoires. Non, si le canton de Fribourg n’est pas tombé dans les chiffres rouges, c’est en grande partie grâce à un apport aussi important qu’inespéré issu de la part au bénéfice de la Banque nationale suisse (BNS), à hauteur de 99,3 millions de francs.

Durant l’exercice écoulé, la fiscalité cantonale a également continué sa progression, l’imposition des personnes physiques rapportant 1,01 milliard de francs, soit une augmentation de 6% par rapport à l’année précédente. En revanche, les revenus fiscaux en provenance des entreprises ont enregistré une chute de 14,9% pour s’établir à 171 millions de francs. Parmi les autres recettes, citons les droits de mutations (55,4 millions, +0,4% par rapport à 2019), les impôts fonciers et sur les gains en capital (70,3 millions, -4,7%) ou encore les impôts sur les véhicules à moteur, les bateaux et les chiens (115,3 millions, +1,3%). L’année 2020 a également été marquée par un net repli au niveau des investissements. Ainsi, les dépenses du compte des investissements (soit 133,1 millions de francs) sont inférieures de 29,2% à ce qui avait été estimé initialement.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00