La Liberté

07.11.2019

Manque de liquidités pour l'association d'accueil de jour Broye-Vully

Les mamans de jour du district de la Broye-Vully ont effectué 30 000 heures de plus que prévues par le budget 2019. © KEYSTONE- archives
Les mamans de jour du district de la Broye-Vully ont effectué 30 000 heures de plus que prévues par le budget 2019. © KEYSTONE- archives

DeF

L’Association du réseau d’accueil de jour (ARAJ) Broye-Vully fait face à des problèmes de liquidités pour payer les salaires des collaborateurs.

Aliette Rey, municipale de Lucens et membre du comité directeur de l’ARAJ, a expliqué mercredi soir, lors de l’assemblée générale, les raisons de cette situation financière. «Nous avons élaboré notre budget 2019 sur un taux de participation des parents aux frais d’exploitation à hauteur de 48%. Or il s’avère que leurs revenus sont moins hauts que nous l’espérions», résume-t-elle.


Selon les estimations de Christian Cuvit, administrateur de l’ARAJ, la part des parents devrait se monter finalement à 45%. L’augmentation du nombre d’heures des mamans de jour – soit 30 000 heures de plus que budgétées – est également en cause. «A ce jour, la projection parle d’un manque de 250 000 francs. La solution pour 2019 pour payer les salaires sera de puiser dans les réserves de l’ARAJ. Il y a environ 400 000 francs», précise Christian Cuvit.

 

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00