La Liberté

15.12.2020

Intégration d'une spécificité pour les élèves de langue allemande

© Charly Rappo (photo d'illustration)
© Charly Rappo (photo d'illustration)

ATS

Partager cet article sur:

Le Grand Conseil fribourgeois a voté mardi une modification de la loi sur la scolarité obligatoire. Celle-ci concerne l’évaluation et le bulletin scolaire au premier cycle de l’enseignement obligatoire en langue allemande.

Les députés ont donné leur aval par 98 voix contre 1, sans abstention. La modification répond à une motion acceptée en juin 2019 et demandant une évaluation des élèves alémaniques en fin de premier cycle seulement, la démarche mettant le doigt sur la difficulté, parfois, d'harmoniser les deux systèmes scolaires du canton.

Le débat avait donné lieu à des échanges reflétant en partie le clivage linguistique. Le conseiller d'Etat Jean-Pierre Siggen, en charge de l'instruction publique, avait plaidé en vain contre un texte accepté finalement par 57 voix contre 31 et 4 abstentions. La motion mettait en lumière une contradiction.

«Lehrplan 21»

Les écoles de l’enseignement obligatoire de langue allemande travaillent en effet depuis 2019 sur la base du Lehrplan 21 (LP21). Le bulletin scolaire doit ainsi contenir au plus tôt à la fin du premier cycle (2e classe primaire) une évaluation des performances.

La raison en est que les élèves de ce degré présentent de grandes différences par rapport au développement de leurs apprentissages, et parce qu’il convient également de leur éviter une pression sur les résultats qui serait trop précoce et non adaptée à leur âge.

L’instrument d’évaluation harmonisé, élaboré par un groupe de travail cantonal, et développé sur la base du plan d’études, intègre l’accompagnement orienté vers l’encouragement. Il prévoit des points de situation et des retours réguliers permettant aux élèves de réfléchir à leurs apprentissages et de poursuivre leur développement.

Deux modèles

Selon la motion, la décision de fin 2018 de la Direction de l’instruction publique, relative à l’évaluation et au bulletin scolaire au 1er cycle en vue d'harmoniser les régions linguistiques, était contraire aussi bien à la recommandation de la Conférence des directeurs alémaniques de l’instruction publique qu’à la philosophie de base du Lehrplan 21.

C'est pourquoi les deux motionnaires, Christine Jakob (PLR) et Ueli Johner-Etters (UDC), étaient d’avis que le canton de Fribourg, avec ses deux plans d’études distincts et ses différences linguistiques et culturelles, devait aussi autoriser deux modèles différents de bulletins scolaires dans le domaine de l’instruction publique.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00