La Liberté

24.07.2021

Etienne Daho charme le Festival de films

Etienne Daho, un chanteur cinéphile qui laisse parler le cœur et les émotions. © Alain Wicht
Etienne Daho, un chanteur cinéphile qui laisse parler le cœur et les émotions. © Alain Wicht

OW

Partager cet article sur:

Le dandy pop Etienne Daho a offert une parenthèse enchantée au public du Festival international de films de Fribourg (FIFF), venu en nombre le rencontrer samedi après-midi au théâtre Equilibre, à Fribourg.

Lunettes de soleil et blouson teddy de velours noir, Etienne Daho était fidèle à son image de dandy de la musique pop hexagonale, samedi après-midi à l’occasion d’une classe de maître au théâtre Equilibre, à Fribourg. La vedette, invitée par le FIFF qui lui a donné une carte blanche pour présenter ses films fétiches, a surpris son auditoire, venu en nombre, par son accessibilité charmeuse et sa cinéphilie passionnée. «Pourrait-on ne pas utiliser le terme de “masterclass”? Cela donne l’impression que je vais vous donner des coups de bâton… Parlons plutôt d’une rencontre», lâche Etienne Daho avant d’évoquer son parcours d’artiste. Un voyage souvent teinté d’humour au fil d’une carrière musicale étonnante et pleine de rebondissements. Le chanteur a souvent laissé parler son cœur, notamment avec cette phrase désormais culte: «Fantômas, ça vaut bien un Godard».

Etienne Daho sera ce soir samedi 24 juillet à la forteresse du Belluard pour introduire la projection de Deep End, son film matriciel par excellence.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00