La Liberté

13.06.2018

Le procès Abramovitch se termine en queue de poisson

Roman Abramovitch est venu deux fois à Fribourg, le 2 mai et le 18 mai. Quelque 21 avocats ont participé au procès. © Alain wicht
Roman Abramovitch est venu deux fois à Fribourg, le 2 mai et le 18 mai. Quelque 21 avocats ont participé au procès. © Alain wicht

FM

Coup de théâtre au Tribunal civil de la Sarine. Le procès Abramovitch est clos. La banque européenne qui réclamait 46 millions de francs au milliardaire russe a retiré sa demande à la suite d’un accord extrajudiciaire.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement a réglé son litige avec Roman Abramovitch, Eugene Shvidler et Gazprom Neft. Celui-ci avait pris naissance il y a 20 ans en Russie, en raison d’un prêt non remboursé. En Suisse, la procédure durait depuis 2005.

Runicom, société appartenant à Roman Abramovitch, était au coeur du litige. Or elle était basée à Fribourg. C'est pour cela que le procès se tenait dans la cité des Zaehringen.

«Par décision du 12 juin 2018, le président du Tribunal de la Sarine a rayé du rôle la procédure notée sous rubrique. En effet, les parties sont parvenues à trouver un accord extrajudiciaire réglant l’ensemble du litige. Le contenu de l’accord n’a pas été porté à la connaissance du tribunal. Cette affaire est ainsi liquidée», indique un communiqué de presse affiché à l’entrée du Tribunal civil de la Sarine et signé par le président Stéphane Raemy.

=> Développement dans «La Liberté» de jeudi (éditions papier et numérique)

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00