La Liberté

29.06.2021

Les fraudeurs aux investissements en ligne prospèrent

Les escrocs s'appuient de plus en plus souvent sur les crypto-monnaies pour faire miroiter des rendements mirifiques à leurs dupes. © Keystone (photo prétexte)
Les escrocs s'appuient de plus en plus souvent sur les crypto-monnaies pour faire miroiter des rendements mirifiques à leurs dupes. © Keystone (photo prétexte)

MRZ

Partager cet article sur:

La police cantonale fribourgeoise a enregistré une forte augmentation de plaintes de particuliers arnaqués par des traders escrocs. Dix-neuf dupes ont perdu au total plus de 1,8 million de francs. Vigilance conseillée.

En raison de la politique de taux d’intérêt zéro et de la situation boursière incertaine, de nombreuses personnes sont tentées de faire appel aux conseils malavisés de négociants en produits financiers douteux. Sur diverses plateformes, ces traders escrocs promettent des rendement élevés garantis par le biais d’actions ou, de plus en plus souvent, au moyen de crypto-monnaies.

Dans le canton de Fribourg, la police a enregistré depuis le début de l’année 19 plaintes pénales de particuliers appâtés par de telles promesses. A eux tous, ils ont confié plus de 1,8 million de francs à ces bonimenteurs – de l’argent dont ils ne reverront vraisemblablement jamais la couleur.

Dans un communiqué, la police fribourgeoise précise que les escrocs s’adressent à leurs victimes potentielles par mail, téléphone, voire en utilisant les réseaux sociaux. Certains publient aussi des annonces sur internet. Ils parviennent à convaincre leurs dupes grâces à des sites inspirant confiance, avec photos des employés, certificats et autres références paraissant crédibles.

Après avoir convaincu leurs interlocuteurs de placer de petites sommes allant de 250 à 500 francs «pour essayer», ils leur permettent dans un premier temps de gagner une somme assez importante. Mais tout se passe virtuellement sur des sites web astucieusement conçus pour tromper la vigilance des «investisseurs». Les escrocs leur font ensuite miroiter de grosses performances financières pour convaincre les dupes de «placer» davantage d’argent. «La seule chose qui soit réelle, ce sont les investissements élevés que font les clients, qui se soldent invariablement par une perte totale», précise la police cantonale.

Celle-ci invite donc les particuliers à faire preuve d’esprit critique: l’argent rapide sans risque de perte est une illusion. Quant aux conseils de placement incités par des personnalités (qui ignorent l’utilisation faite de leur image), ce sont presque toujours des arnaques. Règle d’or: ne jamais confier d’argent à une personne que l’on ne connaît que virtuellement. Des informations sur les structures d’investissements existantes peuvent être obtenues auprès des banques ou de la FINMA.

Les victimes de fraude à l’investissement en ligne sont invitées à porter plainte auprès de la police et à signaler immédiatement à leur banque que les virements en question sont frauduleux. Si des avocats ou d’autres acteurs s’annoncent soudainement en promettant de récupérer l’argent en exigeant à leur tour des honoraires, il s’agit très certainement des mêmes escrocs.

Le Centre national de cybersécurité propose des informations détaillées sur les agissements des fraudeurs à l’investissement en ligne.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00