La Liberté

14.02.2019

Nouveau débrayage contre la réforme des pensions

Quelque 200 employés de la ville de Fribourg ont participé à un nouveau débrayage d'une heure, jeudi 14 février. © Charles Ellena © Freiburger Nachrichten
Quelque 200 employés de la ville de Fribourg ont participé à un nouveau débrayage d'une heure, jeudi 14 février. © Charles Ellena © Freiburger Nachrichten

ATS

Quelque 200 employés de la ville de Fribourg ont participé à un nouveau débrayage d'une heure jeudi. Ils demandent à être associés directement aux discussions concernant l'assainissement la Caisse de prévoyance du personnel de la ville.

Les fronts apparaissent bloqués pour l'heure dans un dossier qui doit être soumis au Conseil général de Fribourg pas plus tard que lundi prochain. Le nombre de participants relevé jeudi entre 13h30 et 14h30 est apparu stable par rapport à la journée d'action et de débrayage survenue le 29 janvier.

«La situation n'a guère évolué», a indiqué Gaétan Zurkinden, secrétaire du Syndicat suisse des services publics (SSP) pour la région Fribourg. Tout au plus, des divisions se font faites jour au sein du Parti socialiste, selon lui. Les employés protestataires représentent un tiers des 600 postes en équivalents plein temps de Fribourg.

«Ils ne comprennent pas pourquoi le PS adopte une autre position que pour la révision de la Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat de Fribourg», a noté Gaétan Zurkinden. Le personnel s'en tient à sa revendication de pouvoir négocier. Il prévoit de se réunir encore lundi en fin de journée à l'occasion de la séance du législatif du chef-lieu cantonal.

Suite ouverte

Jeudi dernier, une assemblée du personnel, avec 90 participants, a voté une résolution destinée au Conseil général. Les employés trouvent que les efforts qui leur sont demandés trop importants. Jeudi après-midi, les discussions allaient bon train quant à savoir quelles mesures d'action supplémentaires pouvaient être envisagées.

De son côté, le Conseil communal estime que les efforts sont équitablement répartis entre employeur et employés. Le syndic de Fribourg, le socialiste Thierry Steiert, a déjà répété que la réforme a été discutée pendant deux ans dans le cadre du comité de la caisse de pension, qui comprend des représentants des salariés.

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00