La Liberté

06.05.2016

Quand les abeilles s'installent en ville

L'essaim d'abeilles au sommet de la rue de la Grand-Fontaine photographié par un lecteur en début de semaine. © Scoop Lecteur / Hans-Christoph von Imhoff
L'essaim d'abeilles au sommet de la rue de la Grand-Fontaine photographié par un lecteur en début de semaine. © Scoop Lecteur / Hans-Christoph von Imhoff

ARM

Il arrive que des essaims quittent leur ruche et s'installent temporairement en ville. Il faut alors prendre contact avec un apiculteur de la région, qui s'occupera de déloger les abeilles et de les emmener dans un endroit plus adéquat.

Au printemps, il arrive que des essaims d'abeilles se déplacent en ville et s'installent temporairement, sur un mur ou un candélabre par exemple. La situation est plutôt rare mais se produit parfois, surtout au mois de mai. Un Fribourgeois est par exemple tombé sur un de ces amas bourdonnant au sommet de la rue de la Grand-Fontaine en début de semaine.

Que faut-il faire quand on déniche un groupe d'abeilles en plein centre? «Pas de panique!» répond Jean-Marie Gachet, président de la Fédération fribourgeoise des apiculteurs (FFA). «Ce n'est pas un problème: si l'essaim est accessible, un apiculteur peut venir le récupérer. Dans le cas contraire, il finit rapidement par s'en aller de lui-même.»

=> Retrouvez l'article complet dans «La Liberté» (édition papier et numérique) de samedi

D'autres infos régionales en cliquant ici

 

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00