La Liberté

Remous aux Buissonnets après l'annulation d'une rencontre

Inquiets de changement prévus à la Fondation Les Buissonnets à Fribourg, des employés épaulés par le Syndicat des services publics regrettent l'annulation d'une rencontre avec la présidente du Conseil de fondation, pour cause de pandémie.

La fondation Les Buissonnets est composées de cinq institutions. © Charly Rappo
La fondation Les Buissonnets est composées de cinq institutions. © Charly Rappo

LMP

Publié le 27.01.2022
Partager cet article sur:

La création du poste de secrétaire général projetée par le Conseil de fondation aux Buissonnets, dans le quartier du Schoenberg à Fribourg, n’en finit pas de faire des vagues. Epaulé par le Syndicat des services publics (SSP), des employés déplorent l’annulation d’une rencontre prévue cette semaine, pour cause de pandémie. Celle-ci était prévue avec la présidente du Conseil de fondation, la conseillère nationale Ursula Schneider Schüttel. «Le personnel réfléchit désormais à saisir l’Office de Conciliation en matière de conflits collectifs de travail si une consultation n’est pas menée dans les plus brefs délais», indique un communiqué du SSP. Pour rappel, le personnel craint que l’introduction d’un secrétaire général provoque une perte d’autonomie des cinq institutions qui composent la fondation. Il estime qu’il s’agit d’une restructuration et que le Conseil de fondation manque de transparence. Près de 80 salariés avaient manifesté en décembre et une pétition avait recueilli 275 signatures.
Dans un communiqué, Ursula Schneider Schüttel se défend de ces reproches. «Contrairement à ce qu'affirment le syndicat et une partie du personnel, il ne s'agit en aucun cas d'une restructuration ou d'une réorganisation de la fondation», assure-elle, ajoutant qu’il n’y aura pas de perte d’autonomie. «Le personnel était au courant des activités et des réflexions», poursuit-elle. Elle ajoute qu’une première information a été donnée par écrit en février 2021 et qu’une rencontre des délégations des différentes institutions a eu lieu en avril passé. Cette dernière était chargée de transmettre les informations aux employés, selon le communiqué, qui précise: «Les questions et les préoccupations du personnel ont été prises en compte lors de ces rencontres.» Par la suite, il y a encore eu une autre communication, ainsi qu’une rencontre avec la commission du personnel, selon la conseillère nationale.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00