La Liberté

05.12.2020

Saint-Nicolas s'est exprimé sur La Télé

Privé de son traditionnel bain de foule, Saint-Nicolas s'est adressé aux Fribourgeois en direct sur La Télé. © DR
Privé de son traditionnel bain de foule, Saint-Nicolas s'est adressé aux Fribourgeois en direct sur La Télé. © DR

LIB/ATS

Partager cet article sur:

Saint-Nicolas a dû jouer la carte de la prudence cette année. Le patron des Fribourgeois a prononcé son traditionnel discours samedi en direct sur La Télé. Il s'exprimait depuis le Collège Saint-Michel.

 

Saint-Nicolas a bien sûr évoqué la situation sanitaire, mais aussi la nouvelle patinoire de Gottéron, ou encore la coupe de cheveux de Donald Trump. En temps normal, la manifestation-phare de la Saint-Nicolas attire de 25'000 à 30'000 personnes à Fribourg. La fête avait été annulée dès le début du mois de septembre, crise sanitaire oblige.

Discours de Saint Nicolas 2020

Mes bien chers enfants,

Eh oui, je suis là ! c’est bien saint Nicolas qui s’adresse à vous ! Vous me reconnaissez, n’est-ce pas ? Comme vous le voyez mes cheveux sont toujours aussi longs et ma barbe hirsute : je n’ai pas encore profité de la réouverture des salons de coiffure... je laisse ma place à... Donald Trump !

Quelle joie de pouvoir revenir dans votre magnifique ville et... au Collège St-Michel ! Votre présence, votre chaleur, vos regards et vos acclamations me manquent !Heureusement, grâce à la technologie, grâce à La Télé, je peux m’adresser à vous. Bien sûr, j’aurais préféré être sur le balcon de la cathédrale ! Nous aurions pu, tous ensemble, applaudir le personnel médical.

Meine lieben Kinder,

Wie jedes Jahr ist es für mich eine grosse Freude in meine schöne Stadt zu kommen. Aber, mir fehlen die vollen Strassen mit jubelnden Kindern und Glühweingeruch, ich vermisse euer Lächeln, eure leuchtenden Augen und euer strahlendes Gesicht.

Les rues de notre belle cité sont bien désertes ; chacun est calfeutré chez soi. Cette année... tout est extra-ordinaire ! Mes amis, nous vivons une époque épique ! Et ce n’est pas la première ! Jadis, nous avons connu d’autres épidémies. Certaines, même pires ! La grippe espagnole en 1918 avait causé de grands ravages. D’ailleurs, à cette époque, mon cortège et mon discours n’ont pu avoir lieu. Mais nous sommes venus à bout de cette épidémie ! Et il en sera de même pour la Covid !

Damals haben Krankenpfleger und Ärzte alles getan, um Leben zu retten. Auch heute setzt das medizinische Personal all seine Kräfte ein, um den Kranken zu helfen. Dafür verdienen sie ein grosses Lob.

Gardons espoir ! Ne nous apitoyons pas sur notre sort !Cette situation nous a aussi permis de vivre différemment, de vivre de bons moments ! Ce printemps et cet été, toutes sortes d’initiatives ont vu le jour pour alléger le quotidien : des musiciens et des chanteurs ont donné concert devant les homes ! Des spectacles impromptus ont animé les quartiers de notre belle cité. L’art a redonné des couleurs à la ville ! Aujourd’hui que les théâtres et les musées sont à nouveau fermés, peut-être voyons-nous combien l’Art apporte un supplément de vie au quotidien.

A propos de... Kunst... Haben Sie das neue St-Nikolaus-Lied schon gehört? Das Lied wurde von Philippe Savoy geschrieben. Wahrscheinlich ist ihm langweilig, weil er nicht mehr mit seinen Chören singen darf. Wie schrecklich! Sogar das Singen wurde uns verboten. Wie traurig ist diese Stadt ohne Musik und Gesang! L’art choral, une activité hors-la-loi ? Was ist denn eigentlich los!

Je vous parle d’art, mes Schmutzlis, eux, sont en manque de sport. Leur besoin de se dépenser physiquement et de participer à des matchs grandi de jour en jour ! Surtout depuis qu’ils ont vu la nouvelle patinoire des Dragons. Autant illuminée que le cœur des enfants qui découvrent les créations de mon vieil ami Hubert !

Auf dem Weg zu euch sah ich auch das geschlossene Kernkraftwerk von Mühleberg, das kurz nach meinem letzten Besuch eingestellt wurde. Das ist doch eine gute Sache!

Mes amis, je tiens à vous féliciter pour vos progrès écologiques, votre catalogue d’actions durables et vos combats sociaux. Il était temps ! Quelle sagesse ! Nos autorités déroulent de nouvelles pistes cyclables. Les TPF mettent en service des bus 100% électriques. Vous êtes aussi écolos que Babalou ! Mon cher Babalou qui, actuellement, prête main forte aux agriculteurs. Ils en ont du boulot les paysans avec cette crise. J’espère que vous n’oublierez pas la saveur des produits locaux quand tout rentrera dans l’ordre.

Meine lieben Kinder, auch an euch wurde gedacht. Der Grosse Rat schenkt euch vier Jokerhalbtage pro Schuljahr. Was für ein schöner Joke! Habt ihr nicht schon genug Ferien? Ja, es braucht eben Zeit, um die grossartige Schweiz zu entdecken.

Chers collégiennes et collégiens, chers jeunes, chers écolières et écoliers, vous avez été braves ce printemps... être coupé de ses ami.e. s et ne pas partager le quotidien de l’école, pas facile ! Cela vous a sans doute permis de vous rendre compte de la richesse de l’enseignement en présentiel. Je l’ai souvent répété naguère « un écran ne fait pas tout, rien ne vaut les contacts humains »... toutefois, pour quelques temps encore, privilégions les contacts à distance en respectant les mesures sanitaires. Mais que cela ne nous empêche pas de rester de bons humains : bienveillants, cordiaux, ouverts d’esprit et solidaires. Solidaires et positifs... mais pas au Corona !

In Krisenzeiten ist Solidarität ein Wert. Ein Wert der gegenüber gefährdeten Menschen, aber auch zwischen uns, in die Praxis umgesetzt werden muss.

Mes chers petits, il est bientôt temps de se quitter. Mais, n’ayez crainte ! Malgré mon grand âge, je n’ai pas oublié la distribution des biscômes. Vous les avez reçus lundi dernier à l’école. Ah, j’aurais aimé en partager avec mes « jeunes » amis reclus dans les homes. Mais soyons francs, biscômes et vieilles dents ne font pas bon ménage. Aussi, faites comme moi : « Pour la bonne mine, manger des mandarines ».

Leider muss ich schon von euch Abschied nehmen. Vergesst nicht, euch die Hände zu waschen, bevor ihr die Fernbedienung oder die Computertasten berührt. Ich hoffe, dass ihr, alle, Gross und Klein, im kommenden Jahr schön brav sein werdet, und wünsche euch von Herzen alles Gute!

Mes chers amis, la route nous attend, mais, soyez-en sûrs, je veillerai sur vous, chaque jour, tout au long de l’année ! A bientôt, enfants bénis de mon cœur.

Saint Nicolas 5.12.2020

Cartes et biscômes

Les marchés, rendez-vous musicaux et animations ont eux aussiété annulés. Comme de coutume, la carte de Saint-Nicolas a été créée par un étudiant du Collège St-Michel et vendue durant la période de fin d'année, avec des bénéfices versés à des œuvres de bienfaisance liées à l'enfance.

Quant aux boulangers du canton de Fribourg, ils se sont adonnés à la vente de biscômes, parés de l'étiquette à l'effigie du saint, créée cette année par l'artiste fribourgeois Nicolas Ruffieux.

 

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00