La Liberté

16.09.2020

Un pas vers le langage simplifié

En Suisse, 800’000 personnes, soit une personne sur 10, peinent à comprendre des textes officiels. © Keystone
En Suisse, 800’000 personnes, soit une personne sur 10, peinent à comprendre des textes officiels. © Keystone

NM

Partager cet article sur:

Le parlement fribourgeois demande au Conseil d’Etat d’étudier l’utilisation, dans le cadre de la ­rédaction de certains documents importants, des règles européennes visant à rendre l’information facile à lire et à comprendre.

Mercredi matin, le Grand Conseil a accepté par 87 voix contre 7 (2 abstentions) un postulat émanant de la démocrate-chrétienne Gabrielle Bourguet et de la socialiste Andréa Wassmer. «Pour des personnes en situation de handicap, des personnes allophones ou des personnes avançant dans l'âge, comprendre un formulaire administratif, un règlement ou simplement quelques informations émises par une autorité officielle peut devenir un obstacle insurmontable», estime cette dernière.

«L'essor des nouvelles technologies a fait exploser les possibilités offertes pour s'informer, en particulier grâce à internet. Mais cette profusion fait parfois oublier que nous ne sommes pas tous égaux face à ces informations», observe pour sa part le conseiller d’Etat Didier Castella. Le rapport à rédiger devra proposer des mesures prioritaires à mettre en œuvre dans le contexte du futur Plan de mesures 2023-2027 relatif à la politique de la ­personne en situation de ­handicap.

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00