La Liberté

Des opposants à Goya Onda lancent une initiative populaire

Le projet de vague artificielle a motivé des citoyens emmenés par Jean-Pierre Macherel, alias Bob Morlon, à interpeller les Fribourgeois. Leur initiative veut inscrire la sauvegarde du Lac de la Gruyère dans la Constitution.

L'employé communal de Morlon Jean-Pierre Macherel, connu loin à la ronde sous son identité de Bob Morlon, est la figure de proue du comité d'initiative souhaitant sauvegarder les rives du Lac de la Gruyère. © Alain Wicht
L'employé communal de Morlon Jean-Pierre Macherel, connu loin à la ronde sous son identité de Bob Morlon, est la figure de proue du comité d'initiative souhaitant sauvegarder les rives du Lac de la Gruyère. © Alain Wicht

MRZ

Publié le 20.06.2022
Partager cet article sur:

«Le Lac de la Gruyère, ses abords et l’ensemble de ses rives, est un patrimoine naturel cantonal à préserver et à protéger.» Voici le texte que le comité d’initiative «Sauvez les Laviaux» souhaiterait faire figurer dans la Constitution fribourgeoise. Derrière cette formulation générale, c’est clairement le projet Goya Onda qui est visé. Cette vague artificielle planifiée au large de Morlon serait symptomatique, selon les initiants, d’une volonté d’«urbanisation des rives au profit de quelques-uns, au détriment de tous les autres».

Outre Jean-Pierre Macherel et son épouse, qui ont tenu jusqu’en 2006 la buvette Latitude de Morlon, le comité d’initiative peut aussi compter sur Daniel Savary. L’ancien candidat vert’libéral à la Préfecture de la Gruyère a affirmé, lors d’une conférence de presse organisée lundi, que l’objectif des initiants est d’éviter une «disneylandisation» du bord du lac et de maintenir une forme de statu quo sur ses rives, sans vouloir entraver son exploitation touristique. Une vision qui serait partagée par de nombreux pêcheurs, a assuré Jérôme Ecoffey, président de la Société de pêche de Broc et environs, précisant qu’il siégeait au comité d’initiative à titre privé.

Les soutiens de «Sauvez les Laviaux» (clin d’œil aux initiatives «Sauvez Lavaux» de Franz Weber) espèrent recueillir 6000 signatures en trois mois. La validité de leur texte devra être examinée par les autorités cantonales avant une éventuelle votation populaire.

==> Développement dans l’édition de mardi de «La Liberté»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11