La Liberté

26.05.2020

L'Exécutif bullois remet l'Hôtel de Ville au milieu de la commune

Le syndic a réagi lundi devant le Conseil général réuni en présentiel, non pas à l'Hôtel de Ville, mais à la salle CO2, Covid-19 oblige. © La Liberté
Le syndic a réagi lundi devant le Conseil général réuni en présentiel, non pas à l'Hôtel de Ville, mais à la salle CO2, Covid-19 oblige. © La Liberté

SZ

Partager cet article sur:

Le syndic de Bulle a dressé lundi soir devant le Conseil général la liste des mesures prises au niveau communal, dans le cadre de la crise sanitaire. «Parler d’attentisme, c’est assez affligeant.»

«Je me dois de clarifier la situation et je souhaite laisser l’Hôtel de Ville au centre de la ville.» Répliquant «aux tribunes libres et autres articles électoralistes», le syndic de Bulle Jacques Morand a dressé lundi devant le Conseil général la liste des mesures prises par le Conseil communal depuis le 16 mars, dans le cadre de la crise sanitaire.

Y figurent notamment la protection du personnel administratif, le maintien du service, l’information aux personnes de plus de 65 ans, le soutien à «un collectif caritatif local», la collecte des déchets domestiques de personnes à risques, le maintien des salaires du personnel payé à l’heure et rendu inactif par la crise, le maintien des subventions aux crèches et aux manifestations, la suspension de l’encaissement de loyers, le report de l’encaissement de prêts, la réorganisation des marchés ou la suspension du contrôle du stationnement.

La commune a en outre constitué un groupe de travail chargé d’analyser la pertinence de toute mesure susceptible d’améliorer la situation des Bullois en difficulté. Il statuera notamment dès que possible sur l’accès étendu des restaurateurs et commerçants au domaine public (terrasses et stands). «Nous maintiendrons également massivement les investissements prévus», a souligné Jacques Morand. «Parler d’attentisme, c’est assez affligeant.» Et d’ajouter: «Il ne faut pas surfer sur cette vague pour tirer les marrons du feu!»

Le Législatif a approuvé les comptes 2019, qui affiche un excédent de recettes de plus de 7 millions de francs. Il a adopté le nouveau règlement sur l’eau potable, ainsi que les nouveaux statuts de l’Association régionale de la Gruyère et ceux d’Option Gruyère.

Plus dans notre édition de mercredi.

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00