La Liberté

01.07.2019

Menace mieux cernée aux Gastlosen

Les risques résiduels pour les randonneurs restent potentiellement plus importants qu’ailleurs. © La Liberté/A. Wicht - photo prétexte des Gastlosen
Les risques résiduels pour les randonneurs restent potentiellement plus importants qu’ailleurs. © La Liberté/A. Wicht - photo prétexte des Gastlosen

LIB

Les spécialistes se sont penchés lundi sur l'éboulement survenu samedi soir dans le secteur sud des Gastlosen. L'incident est considéré comme normal, mais appelle encore quelques précautions.

L’éboulement de rocher survenu vers 20h30 dans le secteur sud des Gastlosen, au lieu-dit Marchzähne, n’a été suivi d’aucun avis de disparition, de sorte qu’il est peu probable qu’une ou des personnes aient été touchées, communiquait lundi en fin de journée le Service des forêts et de la nature. Ce dernier a organisé une reconnaissance aérienne du site lundi matin. Deux spécialistes en dangers naturels ainsi qu’un représentant de la commune ont pu réaliser diverses observations.

L’éboulement s’est déclenché depuis le pilier du «Grand Grenadier», à environ 1850 mètres d’altitude, sur  50 mètres carrés. Le volume de l’éboulement est estimé entre 50 et 100 mètres cubes. Il s’agit d’un événement considéré comme «normal» dans un contexte alpin. Aucun signe évident d’un éventuel éboulement imminent de plus grande ampleur n’a été relevé lors de la reconnaissance visuelle aérienne.

La route alpestre qui mène au Chalet Grat n’est pas particulièrement menacée. Mais dans la mesure où des chutes de pierres ou de blocs sont encore possible ces prochains jours, la partie du sentier pédestre alpin exposée reste fermée jusqu’au vendredi 5 juillet. La commune de Jaun a mis en place une déviation par la route alpestre en contrebas qui peut être empruntée sans souci. Le tour des Gastlosen est ouvert. Les différentes voies d’escalade dans le secteur «Grand Grenadier» ainsi que les chemins d’approches devraient être évités pour le moment.

Les risques résiduels pour les randonneurs restent potentiellement plus importants qu’ailleurs, précise le Service des forêts et de la nature. «La responsabilité de chacun est engagée et il est donc important d’être attentif dans ce contexte montagneux.»

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00