La Liberté

12.02.2019

Recours contre le soutien communal aux remontées mécaniques de Charmey

L'enveloppe de 250'000 francs fait partie du plan de sauvetage des remontées mécaniques de Charmey. © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott
L'enveloppe de 250'000 francs fait partie du plan de sauvetage des remontées mécaniques de Charmey. © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

SZ

Quatre citoyens ont déposé un recours mardi contre le soutien de 250'000 francs débloqué le 14 janvier par l'assemblée communale de Val-de-Charmey. Ils invoquent une violation des règles de récusation.

Selon Le Temps, qui révèle l'information dans son édition du jour, les recourants estiment que les fournisseurs importants et les actionnaires des remontées mécaniques, directement intéressés par la décision, devaient se récuser. Cela concerne aussi bien les membres de l'assemblée que des élus du Conseil communal. Les recourants contestent en particulier le fait qu'Etienne Genoud, à la fois président des remontées mécaniques, vice-syndic et argentier de la commune, a pu assister aux débats et répondre aux questions des citoyens.

Leur recours a en principe un effet suspensif: il rend les décicions prises – soit l'octroi du soutien, ainsi que le budget, dans la mesure où il inclut ce montant – inexécutables jusqu'à droit connu. 

>> Développements dans notre édition de mercredi.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00