La Liberté

21.08.2019

Un plan de renaissance sur trois ans à Charmey

Conférence de presse de présentation de Télécharmey SA. De gauche à droite: Thierry Moret (membre CA), Annick Remy-Ruffieux (vice-présidente CA), Philippe Menoud (président CA), Claude Gendre (codirecteur), Joël Reinhard ((codirecteur), Loris Corbaz (codirecteur). Hôtel Cailler, Charmey, le 21 août 2019. © Christophe Dutoit / «La Gruyère»
Conférence de presse de présentation de Télécharmey SA. De gauche à droite: Thierry Moret (membre CA), Annick Remy-Ruffieux (vice-présidente CA), Philippe Menoud (président CA), Claude Gendre (codirecteur), Joël Reinhard ((codirecteur), Loris Corbaz (codirecteur). Hôtel Cailler, Charmey, le 21 août 2019. © Christophe Dutoit / «La Gruyère»

ATS

Les remontées mécaniques de Charmey vont bel et bien renaître. La société TéléCharmey a été créée vendredi dernier, avec pour objectif d'ouvrir la saison hivernale en décembre, ont indiqué ses administrateurs et dirigeants mercredi.

La nouvelle entreprise entend relancer des activités de sport et loisirs, de gastronomie et de transport avec un horizon de trois ans, ont indiqué ses administrateurs et dirigeants mercredi à Charmey (FR). Elle peut s'appuyer sur un capital-actions de 900'000 francs apporté par neuf actionnaires à parts égales.

Pour mémoire, surendettée, la défunte société des remontées mécaniques de Charmey avait déposé le bilan le 15 mars dernier. Le dénouement mettait un point final à un long feuilleton touchant à l'avenir des activités hivernales de la station des Préalpes fribourgeoises.

» Lire: Les remontées mécaniques de Charmey déposent le bilan

Coup de grâce

Le coup de grâce était venu le 11 février avec le dépôt d'un recours par quatre citoyens de la commune de Val-de-Charmey. Ils s'élevaient contre l'assemblée communale, qui avait décidé d'octroyer une aide de 250'000 francs à la Société Télécabine Charmey-Les Dents-Vertes en Gruyère (TCDV) le 14 janvier.

Ces citoyens estimaient que les participants à l'assemblée communale détenant des actions de la société exploitante auraient dû se récuser. Le blocage de l'argent avait conduit à l'arrêt prématuré des installations après les vacances de carnaval, au début du mois de mars.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00