La Liberté

Le Conseil d'Etat fribourgeois veut proposer sa vision des urgences hospitalières

L'initiative populaire «Pour des urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité» fera probablement l'objet d'un contre-projet. Le Conseil d'Etat confirme ainsi sa position et invite le Grand Conseil à le suivre.

Le Conseil d'Etat fribourgeois veut proposer sa vision des urgences hospitalières © Charly Rappo-archives
Le Conseil d'Etat fribourgeois veut proposer sa vision des urgences hospitalières © Charly Rappo-archives

MAG

Publié le 11.05.2022
Partager cet article sur:

Le Conseil d’Etat fribourgeois estime que l’initiative populaire «pour des urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité» est difficile à appliquer. Dans son message au Grand Conseil publié ce mercredi, le gouvernement rappelle qu’un service d’urgence dépend de la mission de l’institution à laquelle il est rattaché. Ce service d’urgence n’est pas le même pour un hôpital universitaire que pour un hôpital périphérique. De plus, les spécialistes différencient quatre degrés d’urgence, comprenant l’urgence vitale, la situation urgente, la situation semi-urgente et la situation non-urgente.

Le Conseil d’Etat veut ainsi élaborer un contre-projet reprenant l’orientation de l’initiative, à savoir l’accès optimal aux soins d’urgence sur tout le territoire du canton, mais qui s’articulerait en termes plus généraux pour répondre aux diverses situations.

Le Grand Conseil se prononcera. S’il décide, comme le Conseil d’Etat, de ne pas se rallier à l’initiative et de lui opposer un contre-projet, ce dernier doit être élaboré jusqu’au 22 mars 2023, soit une année après l’adoption par le Grand Conseil du décret attestant de la validité de l’initiative.

Lancée par un comité citoyen, cette initiative est une réponse à la stratégie 2030 de l’Hôpital fribourgeois qui entend concentrer les soins aigus à Fribourg et ouvrir des centres de santé et de réadaptation dans les régions. Elle demande de garantir un service public d’urgences médicales 24/24 à la fois dans le Sud fribourgeois, le centre du canton et sa partie alémanique. Elle demande aussi que l’Etat utilise les modes de financement existants pour garantir des soins aigus de proximité, en tenant compte des intérêts régionaux.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00