La Liberté

Hiver: Le ski, c’est aussi fini au Lac-Noir

Après Moléson, c’est au tour des remontées mécaniques du Lac-Noir de dire déjà au revoir à la saison de ski. Les installations resteront ouvertes aux promeneurs en cas de beau temps.

Le télésiège de Riggisalp reste ouvert aux promeneurs © Livio Baeriswyl
Le télésiège de Riggisalp reste ouvert aux promeneurs © Livio Baeriswyl

Patrick Biolley

Publié le 05.03.2024

Décidément, la saison de ski n’aura pas duré dans les Préalpes fribourgeoises. Après Moléson la semaine dernière, c’est au tour du Lac-Noir de dire déjà au revoir aux spatules. Le manque de neige en est évidemment la cause. Dans son communiqué, l'office du tourisme du Lac-Noir et de la Singine annonce cependant que le télésiège et le restaurant de Riggisalp resteront ouverts aux promeneurs «en cas de beau temps».

«La saison dure habituellement de mi-décembre à mi-mars. Des dates qui évoluent au fil de la météo», rappelle Kurt Waeber, directeur des remontées mécaniques. «Reste que ce n’est pas une bonne saison. Il y a eu deux ou trois semaines potables en janvier, mais nous sommes toujours restés dans cette situation un peu trop chaude. Sans des nuits froides, c’est compliqué.»

«C’est la pire saison depuis 40 ans»
Kurt Waeber

Si les pistes du Lac-Noir pourraient encore accueillir les skieurs un ou deux week-ends, «l’effort serait trop grand de maintenir une si fine couche de neige pour peu de personnes», souffle le directeur. «D’après les souvenirs des anciens, c’est la pire saison depuis 40 ans.»

Kurt Waeber l’assure, financièrement, la situation des remontées singinoises est solide et ce mauvais hiver ne pèsera pas. Il espère cependant que cela ne retardera pas le remplacement du télésiège de Riggisalp et les futurs projets, comme la piste de VTT. «Pour la nouvelle remontée, nous avons planifié cela sur cinq ans. En ce qui concerne le VTT, nous aimerions ouvrir à l’été 2025», rappelle le Singinois. «C’est sûr que nous avons des objectifs financiers que nous n’atteindrons malheureusement juste pas cet hiver. Nous comptons donc sur une bonne saison estivale.» Là encore, les remontées mécaniques du Lac-Noir seront dépendantes du bon vouloir de la météo, car, comme le souligne Kurt Waeber: une bonne journée en hiver rapporte trois à quatre fois plus qu’une excellente journée en été. «Nous avons toujours besoin du ski», conclut-il.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11