La Liberté

19.02.2019

Concession pour la LNM de deux ans seulement

La LNM a obtenu une nouvelle concession (archives). © KEYSTONE/THOMAS DELLEY
La LNM a obtenu une nouvelle concession (archives). © KEYSTONE/THOMAS DELLEY

ATS

La Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM) a obtenu une nouvelle concession de l'Office fédéral des transports (OFT) de deux ans uniquement. Elle avait demandé une durée de dix ans et espérait en obtenir cinq.

"On n'est pas déçu pour autant. Après les nombreuses années de flottement que nous avons subies, on comprend la décision de l'Office fédéral des transports (OFT) qui attend que l'on confirme dans les faits ce que l'on a annoncé et qui va mener un audit durant la saison 2019", a déclaré mardi à Keystone-ATS, Frédéric Geissbuhler, président de la LNM.

Après 2014 et 2016, l'OFT a de nouveau décidé de limiter le renouvellement de la concession à deux ans. L'audit permettra de vérifier la mise en application des dernières décisions prises par la LNM pour se mettre en conformité. Il devra notamment se pencher sur l'application de la loi sur le travail qui "est assez complexe", selon le président.

La LNM "se réjouit de voir sa concession renouvelée pour ses six lignes de transport de voyageurs", note-t-elle dans un communiqué. Elle constate avec satisfaction que l'OFT a pu formellement lever d'importantes charges qui pesaient sur la société, pour certaines depuis 2014.

Voie pour un renouvellement plus durable

Pour la LNM, les résultats de l'audit à venir ouvriront la voie à un renouvellement plus durable de la concession, dès 2021. La LNM présentera sa stratégie à moyen terme lors de l’assemblée générale des actionnaires en juin 2019.

Après les turbulences survenues en 2017, la compagnie a élaboré en 2018 un plan stratégique brossant l'avenir de la compagnie. Un document qui a été validé par les cantons de Fribourg, Vaud et Neuchâtel qui subventionnent la compagnie à hauteur de 1,5 million de francs. Ce plan apporte une vision sur le chiffre d'affaires, la situation de la flotte et la nécessité notamment d'acheter un nouveau bateau.

La LNM avait vécu une année 2017 compliquée. Elle s'est séparée tout d'abord de son directeur Jean-Jacques Wenger en janvier. Un audit avait montré des manquements dans la gestion des ressources humaines, dans la sécurité et dans l'entretien de la flotte.

Olivier Arni, ex-président de la LNM et ex-conseiller communal de la Ville de Neuchâtel, a dû démissionner à l'automne 2017 de ses fonctions après avoir accepté d'augmenter le salaire de l'ex-directeur de manière rétroactive. Une nouvelle équipe a été mise en place avec le Fribourgeois Jean-Luc Rouiller aux commandes et Frédéric Geissbuhler à la présidence du conseil d'administration.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00