La Liberté

25.03.2018

Didier Castella élu, récit d'un dimanche sans suspense

Le nouveau conseiller d'Etat,. le PLR Didier Castella, est félicité par son collègue de parti et nouveau collègue de l'exécutif Maurice Ropraz. © Keystone
Le nouveau conseiller d'Etat,. le PLR Didier Castella, est félicité par son collègue de parti et nouveau collègue de l'exécutif Maurice Ropraz. © Keystone

SJU/AS

Le second tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat fribourgeois a consacré dimanche Didier Castella, qui succède à la démissionnaire Marie Garnier (Les Verts). Voici les principaux enseignements et réactions de cette journée.

Le suspense n'a pas été de mise très longtemps du côté de l'Hôtel cantonal: parti en tête dès le dépouillement de la première des 137 communes, le PLR Didier Castella a gardé la main jusqu'au bout pour terminer avec 56% des voix. Il devient le 100e conseiller d'Etat de l'histoire du canton de Fribourg, le 95e homme. 

>> Lire: «Qui est Didier Castella, 100e conseiller d'Etat fribourgeois?»

L'accession au gouvernement de Didier Castella marque un glissement à droite de l'exécutif, qui compte désormais 5 bourgeois contre 2 socialistes. A gauche, le débriefing électoral s’annonce tendu, en particulier entre le PS et les Verts dont la mésentente a conduit à la perte du siège de Marie Garnier. En témoigne l'amertume de Sylvie Bonvin-Sansonnens, candidate malheureuse (3e) du premier tour:

La réaction de Valérie Piller Carrard, la battue du jour:

Didier Castella plébiscité

Un chiffre en dit long sur la domination électorale de Didier Castella: le PLR a gagné dans 112 des 137 communes fribourgeoises (y compris les Fribourgeois de l'étranger).

Valérie Piller Carrard a, elle, dû se contenter de le battre dans 24 communes, dont 11 de son district de la Broye, 4 Sarinoises (Fribourg, Arconciel, Corserey et Neyruz), 3 Veveysannes (Bossonnens, Granges et Le Flon), 3 Lacoises (Courtepin, Cressier, Kleinbösingen, Misery-Courtion), 1 Glânoise (Billens-Hennens) ainsi qu'une Singinoise (Wünnewil-Flamatt).

A noter une commune qui n'a pas réussi à se départager: Ependes, où chaque candidat a obtenu 125 voix.

Une participation faible

Autre enseignement de ce dimanche électoral: les résultats semblent dire l'embarras des électeurs face à un casting qui ne plaisait pas à tous les Fribourgeois: il y a eu 2185 bulletins blancs (3,6%) et 529 nuls (0,9%), soit 4,5 points des votants. Par comparaison, voici les chiffres du premier tour: 2029 blancs (2,2% des votants) et 1273 nuls (1,4%), soit 3,6 points.

L’accession de Didier Castella au Conseil d’Etat ouvre la porte du Grand Conseil à Benoît Glasson (45 ans), premier des viennent-ensuite sur la liste PLR de la Gruyère. Le 6 novembre 2016, lors du renouvellement général du parlement cantonal, l’entrepreneur de Sorens et maître charpentier de métier s’était classé juste derrière les cinq élus de son parti. 

Les autres réactions en vidéo:

Ruedi Schläfli, président de l'UDC fribourgeoise

André Schoenenweid, président du PDC fribourgeois

Sébastien Dorthe, président du PLR fribourgeois:

Benoît Piller, président du PS fribourgeois:

Bruno Marmier, président des Verts fribourgeois:

>> Revivre le minute par minute

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00