La Liberté

11.09.2019

La transparence de la politique prend forme

En mars 2018, les jeunes socialistes exultent: leur initiative sur la transparence du financement des partis est acceptée par plus de deux Fribourgeois sur trois. © Charly Rappo
En mars 2018, les jeunes socialistes exultent: leur initiative sur la transparence du financement des partis est acceptée par plus de deux Fribourgeois sur trois. © Charly Rappo

NM

Le Conseil d'Etat a présenté mercredi son avant-projet de loi d'application liée à l'initiative de la Jeunesse socialiste sur la transparence du financement de la politique, acceptée en mars 2018 par plus de 68% des Fribourgeois.

L'avant-projet prévoit que les partis et autres organisations politiquement impliquées déposent un budget de campagne avant le scrutin, ainsi qu’un décompte final une fois l’élection ou la votation passée. Ces règles s’appliqueraient seulement aux campagnes cantonales, l’Etat laissant aux communes le soin d’introduire de telles mesures à leur niveau si elles le souhaitent. La transparence viserait également l'élection des membres du Conseil d'Etat, du Grand Conseil et des préfets, de même que le renouvellement de l'Assemblée fédérale (Conseil national et Conseil des Etats). En outre, les élus devront communiquer les revenus qu'ils tirent de leurs mandats, mais aussi des activités exercées en lien avec ces mandats (comme siéger au sein d'un conseil d'administration). Si toutes ces conditions ne sont pas remplies, le canton pourra suspendre sa participation aux frais de campagne. Il est aussi proposé d’assortir les nouvelles obligations d’une sanction pénale.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00