La Liberté

06.10.2019

A une semaine de la canonisation de Marguerite Bays

La canonisation de Marguerite Bays sera suivie par une importante délégation fribourgeoise à Rome. © Philippe Lebet - Keystone-ATS
La canonisation de Marguerite Bays sera suivie par une importante délégation fribourgeoise à Rome. © Philippe Lebet - Keystone-ATS
Une représentation de Marguerite Bays méditant. © Fondation Marguerite Bays
Une représentation de Marguerite Bays méditant. © Fondation Marguerite Bays

ATS

Marguerite Bays sera canonisée dimanche prochain à Rome par le pape François. La couturière de Siviriez avait été béatifiée en octobre 1995 par Jean-Paul II. Une forte délégation cantonale est annoncée dans la Ville éternelle.

La population fribourgeoise sera très bien représentée dans une semaine à Rome, des autorités aux fidèles. Pas moins de 300 pèlerins voyageront à destination de la capitale italienne avec l'agence officielle retenue pour l'occasion, indique Jean-Paul Conus, président de la fondation Marguerite Bays.

Une délégation de 100 jeunes s'en ira aussi à Rome en bus, à laquelle s'ajoute un groupe famille de 30 personnes, avec parents et enfants, qui bénéficieront d'un programme spécial. Par ailleurs, de nombreux pèlerins ont organisé eux-mêmes leur déplacement. «Nous n'en connaissons pas le nombre», précise Jean-Paul Conus.

Conseil fédéral

En ce qui concerne les autorités, l'effectif est large, à commencer par la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, en charge du Département de justice et police. Le canton de Fribourg sera représenté par le président du Conseil d'Etat Jean-Pierre Siggen, accompagné de son collègue Didier Castella.

La délégation officielle de l'Etat de Fribourg comprendra notamment un député au Grand Conseil, le préfet de la Glâne, le syndic de Siviriez et le président de paroisse local. Pour les autorités religieuses, Charles Morerod, évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, sera du voyage. Il sera accompagné de plusieurs personnes.

Il y aura ainsi Félix Gmür, évêque de Bâle, et Pierre Bürcher, son homologue de Coire. Figureront aussi Alain de Raemy, adjoint de Charles Morerod, et le vicaire épiscopal du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg Jean Glasson.

Pour mémoire, le Vatican a reconnu en janvier un miracle lié à une intercession de Marguerite Bays, ouvrant alors la porte à sa canonisation. Le pape François a autorisé la promulgation de décrets concernant seize servantes de Dieu ainsi qu’une bienheureuse, la couturière fribourgeoise.

Processus

Au cours de son audience avec le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, le pape François a permis que soient promulgués quatre décrets. Le premier d'entre eux reconnaît le miracle attribué à l’intercession de la bienheureuse Marguerite Bays, dont la mémoire liturgique est le 27 juin.

Le pape François a ensuite annoncé le 1er juillet la date de la canonisation fixée au 13 octobre, où quatre autres bienheureux seront faits saints lors de la cérémonie.

Marguerite Bays est née le 8 septembre 1815 à La Pierraz, commune de Siviriez (FR), dans le district de la Glâne. Béatifiée en octobre 1995 par le pape Jean-Paul II, elle appartenait au Tiers-Ordre de Saint François d’Assise.

Humble laïque tournée vers Dieu dans une prière intense, proche de tous, Marguerite Bays exerçait le métier de couturière, travaillait au ménage et quelquefois aux champs. Elle est stigmatisée pendant 19 ans et meurt à La Pierraz le 27 juin 1879.

Miracle examiné

Le dossier de canonisation a été transmis au Vatican en 2014. Au printemps 2018, il a franchi l'étape importante de la commission médicale. Celle-ci a passé au crible le second miracle présumé, devant justifier de conférer à la couturière de Siviriez, déjà bienheureuse, le statut de sainte.

L’incident examiné remonte à 1998 à Siviriez, rappelait le quotidien fribourgeois La Liberté en mai 2018. La petite Virginie, 2 ans, tombe d’un tracteur et passe sous la roue du véhicule. Son grand-père, qui assiste au drame, invoque Marguerite Bays et emmène la petite à l’hôpital de Billens.

Lire aussi » «Marguerite nous a sauvé la vie» (1.07.2019)

Après trois jours d’observation, les médecins livrent leur diagnostic: néant. La petite n’a pas la moindre côte fêlée, aucun hématome, que des égratignures superficielles. Le dossier fourni à Rome par le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, après quinze ans d’instruction, contient de nombreux témoignages, y compris des médecins.

Les quatre autres bienheureux qui seront canonisés le 13 octobre sont le cardinal anglais John Henry Newman (1801-1890), fondateur de l'oratoire de San Filippo Neri en Angleterre, la religieuse romaine Giuseppina Vannini (1859-1911), fondatrice des Filles de Saint Camille, la religieuse indienne Maria Teresa Chiramel Mankidiyan (1876-1926), fondatrice de la congrégation des soeurs de la Sainte famille, et la religieuse brésilienne Dulce Lopes Pontes (1914-1992), de la congrégation des Soeurs missionnaires de l'Immaculée conception.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00