La Liberté

18.06.2019

L'évêché de Fribourg n'investit pas dans les énergies fossiles

Mgr Charles Morerod a demandé une analyse des transactions financières de l'évêché avant son arrivée en 2012 (archives). © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Mgr Charles Morerod a demandé une analyse des transactions financières de l'évêché avant son arrivée en 2012 (archives). © KEYSTONE/ENNIO LEANZA

ATS

L’évêché de Fribourg, siège du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, n'investit pas dans les énergies fossiles. L'engagement de Mgr Charles Morerod, à son arrivée en 2012, constitue «une réalité» après analyse des placements financiers.

Le rappel formulé mardi par le Service diocésain de la communication intervient quatre ans après la publication de l’encyclique du pape François Laudato Si’, qui enjoint au respect de l’écologie. En décidant dès 2012 de ne pas y placer des fonds, l’évêché rappelle qu’il n’investit pas dans les énergies fossiles.

Par cette décision, l'évêché affirme soutenir la campagne mondiale de désinvestissement de l’industrie des énergies fossiles, précise le communiqué. Reste que ce n’est que récemment qu’il a analysé les placements financiers effectués avant l’arrivée de Mgr Charles Morerod.

Action symbolique

L'évêché est ainsi en mesure désormais de confirmer qu’aucun de ses placements n’est destiné à des industries liées aux énergies fossiles. Cette action apparaît plutôt symbolique dans la mesure où il ne constitue qu'un acteur économique d’un "poids négligeable".

La campagne mondiale de désinvestissement s’attaque à la source du changement climatique, rappelle le Service diocésain de communication. Elle demande à toutes les personnes qui détiennent des placements dans les entreprises les plus engagées dans l’exploitation des énergies fossiles de s’en débarrasser.

La démarche vise en priorité les 200 entreprises cotées en Bourse qui possèdent les plus grandes réserves de CO2 de la planète: le Carbon Underground 200 (CU200). Le but est de faire pression pour les obliger à revoir un modèle d’affaires incompatible avec l’Accord de Paris et le maintien d’une terre hospitalière pour l’humanité.

Des dizaines d’institutions catholiques ont déjà rejoint le mouvement. L’évêché, siège du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, serait la première institution catholique suisse à franchir le pas, selon les termes du communiqué.

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00