La Liberté

«L'obésité n'a été que tardivement reconnue comme une maladie»

En 1992, il y avait 7% d’obèses en Suisse;  ils sont 28% en 2012. Pourquoi est-ce si difficile de maigrir? Spécialiste de l’obésité, le Dr Vittorio Giusti explique les pièges du surpoids et des régimes dans «La Liberté» de mardi.

Dr Vittorio Giusti: «Ce sont les prises et pertes de poids répétées qui créent la maladie obésité.» © Lib/Alain Wicht-A
Dr Vittorio Giusti: «Ce sont les prises et pertes de poids répétées qui créent la maladie obésité.» © Lib/Alain Wicht-A

JA

Publié le 02.02.2016
Partager cet article sur:

Responsable de l’unité métabolique de l’HFR, le Dr Vittorio Giusti a récemment donné à Fribourg une conférence très suivie sur le thème «Pourquoi est-ce si difficile de perdre du poids? Les solutions pour lutter contre le surpoids.» Nous l'avons rencontré pour évoquer l'importance grandissante de ce problème de santé publique.

- Il y a quelque chose de désespérant dans la conférence que vous avez donnée à Fribourg: il n’y a pas beaucoup de solutions pour tous ceux qui souffrent d’obésité et même de surpoids…

Dr Vittorio Giusti: Je comprends votre sentiment. Lutter contre l’obésité, c’est très frustrant, même pour les médecins: pour l’hypertension, nous avons 150 médicaments à disposition, pour le diabète 50, et pour l’obésité un seul, le Xenical. Mais il y a quelque chose qui est essentiel et qui nous renvoie à notre devoir de médecin: primum non nocere; d’abord ne pas nuire! Le problème de l’obésité, c’est qu’elle n’a pas été reconnue comme maladie pendant des années et des années. Beaucoup de dégâts ont été faits avec tous les régimes qui se sont succédé, et ensuite, avec tous les produits qui se sont trouvés librement sur internet, car c’est vraiment ces prises et ces pertes de poids répétées qui vont créer la maladie obésité.

=> Interview complète à découvrir dans «La Liberté» de mardi.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11