La Liberté

14.10.2021

L'animation socioculturelle doit être réorganisée

L'administration communale de Marly fait l'objet d'une profonde réorganisation. © Charly Rappo/La Liberté
L'administration communale de Marly fait l'objet d'une profonde réorganisation. © Charly Rappo/La Liberté

TG

Partager cet article sur:

Devant le Conseil général, le Conseil communal de Marly a défendu fermement la réorganisation de l’animation socioculturelle. Une pétition, munie de 1595 signatures avait été remise à l'Exécutif.

La réorganisation de l’animation socioculturelle, sujet explosif à Marly, a pris une bonne place à la fin de la dernière séance du Conseil général, mercredi. Pour rappel, les trois animateurs de la commune se trouvent en arrêt-maladie – l’un a fini par démissionner – et c’est tout une offre de services à la population qui est réduite, voire à l’arrêt.

Une pétition, munie de 1595 signatures a été remise au Conseil communal. Le texte demande que l’Exécutif prenne conscience d’«un véritable problème» et y remédie.

Dans un long exposé, le syndic Christophe Maillard a répondu aux pétitionnaires, dont 848 habitent la commune, selon son décompte. Ce qui pose problème au Conseil communal, c’est le manque de contrôle sur les activités d’un secteur dont la qualité du travail n’est pas remise en cause. «Avec les années, des pans entiers de l’animation socioculturelle ont atteint un très fort degré d’autonomie et de liberté, si bien que le Conseil communal en est bien souvent réduit à observer ce qui se passe et surtout à enregistrer ce qui s’est passé. Il est de notre devoir de tracer des limites, de poser un cadre. Actuellement, ce cadre est quasi inexistant», déplore Christophe Maillard.

=> Article complet à lire dans La Liberté de vendredi (éditions papier et numérique)

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00