La Liberté

17.02.2018

Mathilde Gremaud récolte la médaille d'argent!

Le podium de l'épreuve de slopestyle: Mathilde Gremaud (à gauche), Sarah Hoefflin (au centre) et la Britannique Isabel Atkin. © Keystone
Le podium de l'épreuve de slopestyle: Mathilde Gremaud (à gauche), Sarah Hoefflin (au centre) et la Britannique Isabel Atkin. © Keystone
Les deux skieuses freestyle ont réalisé le premier doublé romand de l'histoire des JO! © Keystone
Les deux skieuses freestyle ont réalisé le premier doublé romand de l'histoire des JO! © Keystone
Mathilde Gremaud dans ses oeuvres: la Gruérienne avait connu une grave blessure en avril 2017. © Keystone
Mathilde Gremaud dans ses oeuvres: la Gruérienne avait connu une grave blessure en avril 2017. © Keystone

ATS/LIB

Le premier doublé romand de l'histoire des Jeux olympiques a eu lieu samedi à Pyeongchang! La Genevoise Sarah Hoefflin a remporté l'épreuve de slopestyle devant la Fribourgeoise Mathilde Gremaud!

Les deux acrobates romandes ont présenté les figures les plus osées du plateau et ont démontré un mental d'acier. Respectivement «seulement» 7e et 5e des qualifications, Sarah Hoefflin (27 ans) et Mathilde Gremaud (18 ans) sont montées en puissance au fil de leurs cinq runs, quand leurs rivales voyaient leurs nerfs lâcher et accumulaient les chutes. Et dire que Sarah Hoefflin, qui a beaucoup voyagé, notamment en Grande-Bretagne, ne fait partie de l'équipe de Swiss Ski que depuis l'été 2015! Elle s'est imposée avec 91,2 pts, contre 88 pts à la Gruérienne et 84,6 à la Britannique Isabel Atkin, en bronze.

Les deux Suissesses ont remporté les 5e et 6e médailles suisses en ski freestyle, dans l'histoire (récente) de cette discipline aux Jeux. La première avait été l'or d'Andreas Schönbächler au saut à Lillehammer, en 1994, la dernière en date, celle de Michael Schmid en skicross en 2010. Le slopestyle est discipline olympique depuis 2014 seulement. Il y a quatre ans à Sotchi, les Suisses et les Suissesses étaient passés à côté. C'était, visiblement, "reculer" pour mieux sauter!

Propre et audacieux

Sarah Höfflin a fait la différence dans le 3e et dernier run de la manche finale. Sans peur et sans complexe, elle a dépassé Mathilde Gremaud - en tête jusque-là - en réussissant parfaitement son fameux switch double, qui la voit attaquer le tremplin en ski arrière et tourner deux fois sur elle-même la tête en bas. L'amplitude sur ses sauts était phénoménale aussi, et l'athlète du Team Genève a signé un run à la fois très propre et audacieux, mais sans excès, juste ce qu'il fallait pour convaincre les juges.

Ses petits déficits sur les rails sont passés inaperçus sur ce 3e saut, gommés notamment par cette belle amplitude qu'elle parvient à atteindre en l'air. Sarah Hoefflin a su faire valoir son expérience. Elle n'avait pas gagné pour rien l'an dernier le globe de cristal de la spécialité, en Coupe du monde. Et sa victoire dans l'épreuve de Big Air aux derniers X-Games à Aspen, compétition de référence dans le freestyle, l'avait mise en confiance.

«Ce sera tout ou rien, je veux le podium», avait déclaré cette touche-à-tout, ancienne violoniste et diplômée en neurosciences, devant les médias cette semaine. Et ce fut le jackpot! Au passage, elle a aussi parfaitement tiré profit de la défaillance de quelques favorites norvégiennes et françaises, victimes de nombreuses chutes. La maîtrise et le courage étaient suisses en ce samedi!

Le phénomène Mathilde Gremaud

Mathilde Gremaud de son côté est un phénomène de précocité, et un phénomène tout court. Elle n'a disputé sa première compétition internationale qu'à fin 2016, mais quelques semaines plus tard, elle remportait les X-Games à Oslo, épreuve reine du freestyle, en réunissant la note parfaite de 50,00 pts au Big Air, discipline non olympique en ski (elle l'est uniquement en snowboard).

La jeune Gruérienne est apparue très solide mentalement et sur ses skis. Son sens de la glisse et sa compacité sur les sauts ont fait merveille. Sa performance est d'autant plus bluffante qu'elle n'avait plus disputé de compétition de haut niveau depuis un an, soit depuis ces fameux X-Games à Oslo. Elle s'est en effet déchiré partiellement le ligament croisé antérieur d'un genou en mars dernier lors d'une séance photo pour son équipementier en République tchèque et a dû être opérée le 25 avril dernier à Genève.

Une nouvelle frayeur à Pyeongchang

«J'ai cru que c'était fini pour les Jeux», a-t-elle déclaré. «Mais je ne me suis jamais déconnecté du ski. J'ai visualisé mes sauts, regardé de nombreuses vidéos, je suis restée en contact.» L'acrobate de La Roche n'a eu la confirmation de sa sélection olympique qu'à fin janvier!

A Pyeongchang, Mathilde Gremaud s'est aussi fait une belle frayeur! Elle a failli ne pas prendre le départ de l'épreuve de slopestyle en raison d'une chute survenue vendredi. La Fribourgeoise a été emmenée à l'hôpital, avec le soupçon d'une commotion. Cette fois encore, elle a cependant gardé sa sérénité pour cueillir cette médaille d'argent.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00