La Liberté

21.07.2016

Jean-Marc Berset n'ira pas à Rio

La ville de Bulle avait réservé une fête à Jean-Marc Berset après son retour des Jeux paralympiques de Londres en 2012. Il n'aura pas cette joie cette année. © Vincent Murith / «La Liberté»
La ville de Bulle avait réservé une fête à Jean-Marc Berset après son retour des Jeux paralympiques de Londres en 2012. Il n'aura pas cette joie cette année. © Vincent Murith / «La Liberté»

Pascal Dupasquier

Jean-Marc Berset ne participera pas à ses cinquièmes Jeux paralympiques, ni n’ajoutera de sixième médaille à son palmarès. L’athlète bullois, qui a accumulé les pépins ces derniers temps, ne figure pas dans la sélection pour Rio 2016.

«Personne n’est mort», commence par relativiser le Gruérien au bout du fil. «Je n’ai pas été pris, c’est dur, mais je vais m’en remettre.» La déception n’en demeure pas moins vive pour Jean-Marc Berset.

Après avoir vu sa préparation stoppée net par une intervention chirurgicale en janvier dernier, il n’avait pas ménagé ses efforts pour retrouver son meilleur niveau ( La Liberté de mardi). «Je suis encore allé rouler ce matin (hier matin, ndlr) et j’ai vu que ma forme était aussi bonne qu’avant. J’ai bossé très dur ces deux derniers mois... pour rien, finalement.»

Seuls Heinz Frei et Tobias Frankhäuser ayant atteint les minima pour les quatre places à disposition, Jean-Marc Berset s’attendait à être repêché. Et ce même s’il n’avait pas satisfait aux critères de sélection. «Honnêtement, j’y croyais. Je pensais qu’avec toutes les médailles que j’ai déjà apportées à la fédération, je serais pris, avoue-t-il. C’est clair, je suis avec les suivants et non plus avec les meilleurs. Mais j’espérais une certaine reconnaissance par rapport à mon palmarès.»

L'heure de la retraite?

Le manque de reconnaissance, c’est peut-être là où réside la plus grande déception de l’athlète de 56 ans. «Je m’attendais à recevoir un courrier, un mail ou un coup de fil pour m’annoncer la nouvelle. Mais rien du tout. J’ai dû téléphoner moi-même à l’entraîneur national René Savary. Après deux messages laissés sur sa boîte vocale, il m’a rappelé depuis sa voiture, et avant un tunnel, pour me dire que je n’étais pas sélectionné. Je suis dégoûté.» Il s’étonne: «Ils ont pris Lukas Weber à ma place. Honnêtement, je ne comprends pas. Tobias a également eu des problèmes de santé. Il n’a participé à aucune course cette année, alors que moi j’en ai fait deux...»

Cette non-sélection pourrait bien signifier la fin de la carrière de Jean-Marc Berset. Le Bullois ne prononce pas ouvertement le mot «retraite», mais ses dernières paroles sont éloquentes: «Ne me parlez plus de cette équipe là-bas, s’exclame-t-il. Demain (aujourd’hui, ndlr), j’irai rouler mais sans me faire mal. Pour la suite, je ne sais pas...»

 

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00