La Liberté

17.09.2016

«Nous n’abandonnons pas le hockey»

Le Fribourgeois Philippe Ducarroz est directeur de la rédaction Sports TV de Teleclub. © DR
Le Fribourgeois Philippe Ducarroz est directeur de la rédaction Sports TV de Teleclub. © DR

FR

Partager cet article sur:

Depuis quelques années, suivre Gottéron à la télévision rime avec Teleclub. Depuis que la chaîne a perdu les droits, les fans des Dragons se posent des questions. Que faire dès la saison prochaine? Les réponses de Philippe Ducarroz.

La saison 2016/17 vient de débuter, mais les amateurs de hockey sur glace s’inquiètent déjà pour la suivante. Depuis l’annonce de l’obtention des droits de diffusion par l’opérateur UPC le 1er juillet dernier, beaucoup s’interrogent sur la façon de suivre leur équipe favorite la saison prochaine et les quatre suivantes, soit la durée du contrat signé entre la Fédération suisse de hockey sur glace et l’opérateur câblé. Swisscom TV, qui a diffusé tous les matches de hockey depuis dix ans via sa chaîne Teleclub, tente de négocier un accord avec son concurrent. Pour l’heure, les deux diffuseurs n’ont pas trouvé de terrain d’entente. Comme l’un possède les droits du football (Swisscom) et l’autre ceux du hockey sur glace (UPC), tout espoir d’arrangement n’est pas enterré, mais on en est, semble-t-il, assez loin aujourd’hui. Le Fribourgeois Philippe Ducarroz, directeur de la rédaction Sports TV de Teleclub, a accepté de revenir sur ces dernières semaines mouvementées et d’évoquer un futur parsemé d’incertitudes.

Deux mois après l’achat des droits du hockey sur glace par UPC, beaucoup de rumeurs circulent dans et autour des patinoires. Que pouvez-vous nous dire sur la situation actuelle?

Philippe Ducarroz: Nous avons perdu les droits du hockey sur glace de LNA et LNB pour les cinq prochaines années. Cette saison, nous diffuserons encore tous les matches de LNA et les play-off de LNB, mais dès l’été prochain, nous ne pourrons plus montrer un seul match de championnat en direct. Voilà la situation actuelle, mais beaucoup de choses peuvent encore changer, je suis un optimiste de nature.

Concrètement, que doit faire le fan de Fribourg-Gottéron qui veut continuer à suivre son équipe à la télévision?

>> Retrouvez l'interview en intégralité dans «La Liberté» du week-end

 

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00