La Liberté

11.03.2019

Comment sauver les remontées mécaniques?

A l’échelle suisse, les remontées mécaniques représentent un chiffre d’affaires annuel de 1,36 milliard de francs et quelque 16'000 postes de travail. © Alain Wicht
A l’échelle suisse, les remontées mécaniques représentent un chiffre d’affaires annuel de 1,36 milliard de francs et quelque 16'000 postes de travail. © Alain Wicht

NM

Chargé de sauver les remontées mécaniques fribourgeoises, le groupe de travail Préalpes Vision 2030 a présenté lundi aux médias ses propositions: enneigement mécanique, concept global de VTT ou encore diversification de l’offre.

Ces recommandations ont été consignées dans un document d’une trentaine de pages ayant nécessité plus de 250 heures de travail. Il a été rédigé par le groupe de travail Préalpes Vision 2030 fondé il y a deux ans sous l’impulsion de la Direction de l’économie et de l’emploi (DEE) et réunissant des représentants de l’association faîtière Remontées mécaniques Alpes fribourgeoises (RMAF), de l’Union fribourgeoise du tourisme (UFT) et des sociétés d’économie mixtes RMF et Télégruyère.

Avec un enjeu simple: la survie des cabines, télésièges et autres arbalètes dans le canton de Fribourg.  Il faut dire que, chaque année, les installations des stations fribourgeoises contribuent au produit intérieur brut fribourgeois à hauteur de 52 millions de francs. Parmi les mesures phares esquissées lundi figure également la création d’une société d’économie mixte cantonale, issue de la fusion entre RMF et Télégruyère. Le rapport constituera un outil de travail pour l'attribution des futurs soutiens à l’investissement.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00