La Liberté

07.06.2019

Le Conseil d'Etat ne veut pas institutionnaliser le Ranz des vaches

Le Ranz des vaches est la chanson fétiche des armaillis, un moment très attendu à la prochaine Fête des vignerons. © Saint-Paul SA
Le Ranz des vaches est la chanson fétiche des armaillis, un moment très attendu à la prochaine Fête des vignerons. © Saint-Paul SA

LIB

Des députés veulent profiter de la Fête des vignerons pour faire de la chanson en patois un hymne officiel du canton de Fribourg. Le Conseil d'Etat appelle à rejeter cette idée, afin de ne pas figer une oeuvre populaire.

Le Ranz des vaches doit rester un hymne populaire, chanté spontanément. Tel est l’avis du Conseil d’Etat, publié hier en réponse à la proposition de Nicolas Kolly et Michel Chevalley, députés UDC. Plusieurs arguments sont avancés, dont le caractère populaire d’une chanson qui n’a cessé d’évoluer à travers les âges. «Une institutionnalisation du Ranz des vaches comme hymne officiel exigerait que soient fixées, voire figées, tant la mélodie que les paroles de ce chant», écrit-il.

Autre conséquence négative d’une telle démarche: les débats qu’elle susciterait étant donné la pertinence de certaines paroles, voire de certaines valeurs sociales véhiculées selon les versions, souligne le Conseil d’Etat. Le Grand Conseil sera prochainement appelé à trancher. 

Lire aussi » «Le Ranz et la grande Poya»

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00