La Liberté

15.01.2016

Des graffitis hostiles à Dieudonné à Nyon

Les graffitis ont été réalisés à l'entrée réservée au public de la salle du théâtre de Nyon. © Scoop Lecteur/La Liberté
Les graffitis ont été réalisés à l'entrée réservée au public de la salle du théâtre de Nyon. © Scoop Lecteur/La Liberté
Mais aussi devant «l'entrée des artistes». © Scoop Lecteur/La Liberté
Mais aussi devant «l'entrée des artistes». © Scoop Lecteur/La Liberté
Des graffitis hostiles à Dieudonné à Nyon © Scoop Lecteur/La Liberté
Des graffitis hostiles à Dieudonné à Nyon © Scoop Lecteur/La Liberté
Des graffitis hostiles à Dieudonné à Nyon © Scoop Lecteur/La Liberté
Des graffitis hostiles à Dieudonné à Nyon © Scoop Lecteur/La Liberté
Dans le hall du théâtre, Dieudonné lance un appel au calme à ses détracteurs via cette banderole. © Scoop Lecteur/La Liberté
Dans le hall du théâtre, Dieudonné lance un appel au calme à ses détracteurs via cette banderole. © Scoop Lecteur/La Liberté

GC/ATS

Partager cet article sur:

Depuis mercredi et jusqu’à dimanche, l’humoriste et polémiste Dieudonné est sur la scène du Théâtre de Marens, à Nyon. Une venue qui n’est pas du goût de tout le monde: des graffitis hostiles à l'artiste ont été réalisés sur le bâtiment.

Les inscriptions «UDC et Dieudonné à Nyon ça pue!», «Refugees are welcome Dieudonné Fuck Off» (soit en français: «Les réfugiés sont les bienvenus. Dieudonné, fous le camp») ainsi que des croix gammées à l'envers et barrées ont été réalisées à l'entrée du Théâtre de Marens à Nyon où Dieudonné donne son nouveau spectacle «Dieudonné en paix» jusqu'à dimanche. Ces graffitis ont été réalisés dans la nuit de mercredi à jeudi.

 Interrogée par l'ats, la police vaudoise confirme vendredi que des «tags très limités ont été faits tard dans la nuit».

«La police nyonnaise a mis en place un dispositif de sécurité», ajoute Olivier Rochat, répondant presse de la police cantonale. Le ou les auteurs de ces graffitis ont agi après le départ des patrouilles du site. Et de souligner que «le contexte général est très bon enfant».

Des tags anti-Dieudonné déjà en 2014

En janvier 2014, lors du précédent passage de l'artiste dans la même salle (lire cet article «Une salle debout pour Dieudonné»), des graffitis, «écrits dans un français approximatif, avaient déjà critiqué la venue de l’humoriste controversé Dieudonné sur sol vaudois», avait rapporté le site du journal gratuit «20 minutes».

«Nyon tolère le nazisme», pouvait-on notamment lire en janvier 2014 devant l’entrée du Théâtre de Marens. Certaines phrases qualifiaient la venue de l’artiste, qui a déjà été condamné pour antisémitisme, de «honte». D’autres tags dénonçaient: «rire des victimes = les tuer une deuxième fois» ou encore: «rire avec Dieudonné, rire de la Shoah».

*****

Vous êtes témoin d'un événement surprenant, d'un accident, d’un phénomène naturel ou d'une scène cocasse? Vous détenez une information que vous souhaitez partager? Envoyez rapidement votre message, photo ou vidéo avec une légende à notre rédaction qui prendra dès lors contact avec vous.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00