La Liberté

24.09.2018

40e anniversaire de son entrée dans la Confédération

Le gouvernement jurassien éprouve toujours un sentiment de reconnaissance à l'égard du peuple et des cantons suisses, dit le président du gouvernement David Eray (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le gouvernement jurassien éprouve toujours un sentiment de reconnaissance à l'égard du peuple et des cantons suisses, dit le président du gouvernement David Eray (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le président de la Confédération Alain Berset a marqué l'événement sur Twitter avec cette photo prise dans la Halle-Cantine du Marché-Concours à Saignelégier.. © confédération
Le président de la Confédération Alain Berset a marqué l'événement sur Twitter avec cette photo prise dans la Halle-Cantine du Marché-Concours à Saignelégier.. © confédération


24.09.2018

Le 24 septembre 1978, le peuple et les cantons suisses acceptaient la création du canton du Jura. Quarante ans plus tard, le Gouvernement jurassien veut continuer à tout mettre en oeuvre pour lui permettre de rester un canton "progressiste" fidèle à ses idéaux.

Il y a 40 ans jour pour jour ce lundi, le peuple suisse approuvait, par 82,3% des votants, la création du nouveau canton constitué des districts de Delémont, de Porrentruy et des Franches-Montagnes. Tous les cantons acceptaient aussi de modifier la Constitution fédérale, permettant ainsi au Jura de faire son entrée au sein de la Confédération.

Le président de la Confédération Alain Berset a marqué l'événement via un Tweet. Au Conseil national également, l'anniversaire n'est pas passé inaperçu. Son président Dominique de Buman a souhaité bon anniversaire aux Jurassiennes et aux Jurassiens ainsi qu’à leurs élues et élus sous la Coupole, ont indiqué sur Twitter les Services du Parlement.

"Le Gouvernement jurassien éprouve toujours un sentiment de reconnaissance à l'égard du peuple et des cantons suisses qui ont permis que notre rêve d'indépendance devienne réalité" relève son président, David Eray. Le canton du Jura va célébrer ses 40 ans d'existence lors d'une grande fête populaire, le 23 juin 2019.

Le Jura aura réussi à se démarquer des autres cantons avec un certain esprit frondeur. "Il l'a été souvent pour faire entendre sa voix et faire respecter ses droits" explique à Keystone-ATS David Eray. "Il continuera à le faire lorsqu'il le jugera bon", promet le président du Gouvernement jurassien.

Image anticonformiste

Le dernier-né des cantons n'entend ainsi pas entrer dans un moule mais poursuivre sa route en respectant ses "racines", ses "valeurs" et ses "aspirations". Depuis son entrée en souveraineté le 1er janvier 1979, le Jura s'est notamment illustré lors de votations fédérales, prenant un plaisir à cultiver son côté anticonformiste même si aujourd'hui cet aspect semble s'être estompé.

David Eray en est convaincu, le canton du Jura a une bonne écoute sur la scène fédérale par rapport à sa taille et au nombre de ses élus sous la Coupole. "Cela ne veut pas dire que c'est un acquis", ajoute-t-il en déplorant l'attitude de certains grands cantons qui souhaitent remettre en cause des principes de solidarité.

Accueil de Moutier

"Le canton du Jura souhaite avant tout continuer à travailler à l'accueil de Moutier (BE)", explique le ministre en charge du Département de l'environnement. Pour les autorités jurassiennes, les recours liés au vote de Moutier ne remettent pas en question le résultat du scrutin du 18 juin 2017. "Nous avons hâte d'accueillir les Prévôtois dans la maison jurassienne".

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00