La Liberté

18.08.2018

A Federer le derby suisse

Federer a encore eu le dessus sur Wawrinka à Cincinnati. © KEYSTONE/AP/JOHN MINCHILLO
Federer a encore eu le dessus sur Wawrinka à Cincinnati. © KEYSTONE/AP/JOHN MINCHILLO


18.08.2018

Roger Federer garde la mainmise sur Stan Wawrinka. Pour la 21e fois en 24 confrontations, le Bâlois a dominé le Vaudois en quart de finale du Masters 1000 de Cincinnati, 6-7 (2/7) 7-6 (8/6) 6-2.

Rien n'a pourtant été simple pour Federer au cours de ce combat fratricide, long de 2h19 et d'autant plus difficile que les deux joueurs avaient déjà dû disputé un match en début de journée dans l'Ohio, face respectivement à Leonardo Mayer et Marton Fucsovics.

Stan Wawrinka s'est même retrouvé à deux points du gain de la partie, lorsqu'il est parvenu à recoller de 4-6 à 6-6 dans le tie-break de la deuxième manche. Roger Federer est toutefois parvenu à s'en sortir, et à éviter sa mésaventure de la manche initiale, qui lui avait échappée malgré deux balles de set.

Brièvement interrompu en raison d'une menace d'orage, le set décisif a, contrairement aux deux premiers, été nettement dominé par Roger Federer. "Cette petite pause m'a fait du bien. J'ai pu analyser ce qui n'avait pas fonctionné jusqu'ici dans cette partie. Cela m'a permis de repartir du bon pied", a raconté le no 2 mondial.

"Je suis vraiment soulagé d'avoir réussi mes deux tests de la journée contre Mayer et Wawrinka. Je suis aussi ravi d'avoir pu rejouer contre Stan. C'était à la fois sympa et bizarre, sachant que nous nous étions peu croisés ces derniers mois en raison de nos ennuis physiques respectifs", a reconnu le Bâlois.

Une victoire aussi pour Wawrinka

Côté Wawrinka, la satisfaction a aussi été de mise. "Je suis évidemment déçu du résultat, d'être passé si près de la victoire. Cela reste toutefois un grand succès quand on sait d'où je reviens. Il y a une année, je venais de me faire opérer au genou et je ne savais pas si j'allais pouvoir un jour rejouer au plus haut niveau", a rappelé l'ancien no 3 mondial, qui devrait revenir aux alentours du top 100 dans le nouveau classement ATP.

"Ces deux dernières semaines ont été très importantes pour moi. J'ai bien joué à Toronto, où j'ai notamment accroché Nadal. A Cincinnati, j'ai battu de bons joueurs comme Schwartzman et Nishikori avant de frôler la victoire contre Federer. C'est très positif pour la suite", a estimé le Vaudois, qui va désormais gagner New York pour préparer l'US Open. "Mon genou grince un peu, mais il n'y a rien d'alarmant. Je serai prêt pour l'US Open", a assuré le vainqueur de l'édition 2016.

Place à Goffin

Roger Federer devra, lui, patienter avant de rejoindre Big Apple. Encore retenu à Cincinnati, où il vise un huitième titre, le Bâlois dispute samedi sa demi-finale contre le Belge David Goffin (ATP 11), vainqueur de Juan Martin del Potro, 7-6 (7/5) 7-6 (7/4).

Roger Federer a battu le Liégeois six fois sur sept. Mais il a perdu leur ultime face-à-face, l'an dernier en demi-finale du Masters à Londres.

Dans l'autre demi-finale, Novak Djokovic (ATP 10) sera opposé à Marin Cilic (ATP 7). Le Serbe, toujours en quête d'un premier sacre à Cincinnati, s'est qualifié difficilement face à Milos Raonic (7-5 4-6 6-3), contre qui il a dû combler un break de retard dans la manche décisive.

Quant à Marin Cilic, il s'est débarrassé de l'Espagnol Pablo Carreno Busta (7-6 6-4). Djokovic mène 14-2 dans ses duels avec Cilic, mais le Croate reste sur deux victoires de suite, dont l'une en juin en finale du tournoi du Queen's.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00