La Liberté

22.09.2018

A Rome, Bannon propose son aide aux populistes pour les européennes

L'idéologue, proche de l'extrême droite étasunienne, mène depuis plusieurs mois une campagne anti-Union européenne qui l'a conduit dans plusieurs capitales européennes. © KEYSTONE/AP ANSA/MASSIMO PERCOSSI
L'idéologue, proche de l'extrême droite étasunienne, mène depuis plusieurs mois une campagne anti-Union européenne qui l'a conduit dans plusieurs capitales européennes. © KEYSTONE/AP ANSA/MASSIMO PERCOSSI


22.09.2018

Steve Bannon, l'ancien conseiller ultra-conservateur de Donald Trump, a proposé samedi ses services aux partis populistes "pour gagner" les élections européennes de 2019, lors d'une intervention publique en Italie. Tout en prédisant une nouvelle crise financière.

"Nous sommes en train de construire une nouvelle crise financière qui fera apparaître la crise de 2008 comme un pique-nique dominical", a déclaré M. Bannon à Rome. "Ce sera une crise de la dette, une crise monétaire".

Steve Bannon était l'invité d'honneur de la kermesse annelle du petit parti souverainiste "Fratelli d'Italia", deux semaines après avoir rencontré Matteo Salvini, le patron de la Ligue (extrême droite), le meneur du gouvernement italien.

Pour Steve Bannon, "la crise financière été l'oeuvre du parti de Davos, elle est le résultat de son incompétence. Et l'économie italienne, après cette crise, ne s'est jamais reprise".

Pour une révolte populiste de droite

L'idéologue, proche de l'extrême droite américaine, mène depuis plusieurs mois une campagne anti-Union européenne qui l'a conduit dans plusieurs capitales européennes.

Son ambition est d'engendrer une révolte populiste de droite à travers le continent à l'occasion du renouvellement du Parlement européen en mai.

Bloquer les forces traditionnelles

Pour cela, il a annoncé cet été le lancement d'une fondation basée à Bruxelles, baptisée "Le Mouvement", destinée à organiser les différentes formations de droite radicale et à favoriser l'élection d'un nombre suffisant d'eurodéputés portant ses idées pour bloquer l'action des forces traditionnelles.

"Avec 'Le Mouvement' et mes partenaires en Belgique, nous allons construire un groupe et lorsque le président Trump aura battu le parti démocrate aux élections (de mi-mandat) en novembre, je passerai 80% de mon temps en Europe en vue des élections européennes", a-t-il annoncé.

"Et si vous jugez que je peux vous faire gagner, alors je vous proposerai des sondages, des données analytiques... On installera des centres de crise, tout ce qui est nécessaire pour gagner des élections", a-t-il promis.

ats, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00