La Liberté

25.11.2020

Accélération de la pandémie moins rapide mais les décès s'étendent

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé une augmentation des nouvelles victimes la semaine dernière dans les différents pays (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé une augmentation des nouvelles victimes la semaine dernière dans les différents pays (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
25.11.2020

La pandémie liée au coronavirus s'est accélérée moins rapidement la semaine dernière dans le monde. Le ralentissement en Europe s'est vérifié. Mais le nombre de nouveaux décès augmente dans toutes les régions.

Selon des données publiées mardi soir par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève et qui portent jusqu'à dimanche à la mi-journée, les nouvelles infections se sont certes étendues, mais de 1%. L'Afrique a observé la progression la plus importante, à 15%. Le continent américain suit à un peu plus de 10%.

De son côté, l'Europe peut s'appuyer sur un ralentissement pour la seconde semaine consécutive. Mais si le recul des nouveaux cas s'est établi à 6%, ceux-ci restent proches d'1,8 million, après près de 1,85 million la semaine précédente. Aucune région n'en a rassemblé davantage la semaine dernière.

Côté décès, aucune zone n'a observé une diminution du nombre de nouvelles victimes. Là aussi, l'Afrique constate l'augmentation la plus importante, de 30%. Le continent américain est à nouveau deuxième avec 15%.

Mais là encore, l'Europe, même si elle ne fait face qu'à une extension de 10%, reste la région la plus affectée actuellement, toujours avec près de la moitié des nouvelles victimes. Au total, plus de 1,3 million de personnes ont succombé dans le monde. Environ 58 millions ont été infectées.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00