La Liberté

25.07.2018

Aéroport de Zurich: trafic de fin de soirée gelé au niveau actuel

Les créneaux horaires seront limités au niveau actuel dès 21h00 pour les atterrissages et dès 22h20 pour les décollages (archives). © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER
Les créneaux horaires seront limités au niveau actuel dès 21h00 pour les atterrissages et dès 22h20 pour les décollages (archives). © KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER


25.07.2018

Le trafic de l'aéroport de Zurich va être gelé au niveau actuel en soirée. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) prend cette mesure afin que le bruit des avions n'augmente plus à l'avenir à partir de 22h00. Il s'agit d'une première dans ce domaine.

Jamais auparavant l'OFAC n'avait pris des mesures contre le bruit nocturne des avions à l'aéroport de Zurich. Cette décision fait suite à une enquête datant de 2016. Cette dernière avait révélé que les valeurs limites des nuisances sonores de l'aéroport en soirée étaient parfois largement dépassées entre 22h00 et minuit, indique l'OFAC mercredi.

Le problème des retards

Actuellement, 56 avions atterrissent à Zurich entre 21h00 et minuit, selon l'horaire. Onze appareils décollent en outre entre 22h20 et 22h45, en théorie. En pratique, les retards entraînent davantage de mouvements d'avions à ces heures tardives.

Les régions les plus touchées par le bruit sont les cantons d'Argovie, de Schaffhouse et une partie du canton de Zurich. Afin que ces nuisances n'augmentent plus en fin de soirée, l'OFAC a gelé le nombre de créneaux horaires au niveau actuel à partir de 21h00 pour les atterrissages et dès 22h20 pour les décollages.

Les nouvelles voies de dégagement, bientôt mises en service autour de la piste 28, ne devront donc pas contribuer à une augmentation des capacités, mais uniquement au respect de l'horaire dès 21h00, souligne l'OFAC. Les retards devront en outre être réduits après 23h00.

Aéroport déçu, ministre contente

L'aéroport se montre déçu par la décision de l'OFAC. Il est certes positif qu'il s'agisse d'un plafonnement et non pas d'une diminution, mais ce plafonnement limite tout de même le développement de l'aéroport, déclare une porte-parole à Keystone-ATS. Les vols intercontinentaux et leurs correspondances incitent pourtant à la flexibilité.

La ministre zurichoise de l'économie affiche, elle sa satisfaction. Malgré la limitation des créneaux horaires en fin de soirée, l'aéroport peut continuer à jouer son rôle de hub, assure Carmen Walker-Späh (PLR). La Chambre de commerce zurichoise et l'association de défense de l'aéroport se montrent, eux, inquiets pour l'attractivité économique de Zurich.

Pas suffisant pour les opposants

Quant à la communauté d'intérêt opposée au bruit des avions IG Nord, elle regrette que le plafonnement des mouvements d'avion soit fixé "au niveau inacceptable actuel".

L'OFAC entend faire réévaluer le niveau des nuisances nocturnes de l'aéroport de Zurich. Une telle étude pourrait déboucher sur l'établissement de nouvelles valeurs limites.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00